Mémoire de travail et compréhension de l'écrit chez l'enfant

by Alix Seigneuric

Doctoral thesis in Psychologie

Under the supervision of Marie-France Ehrlich.

defended on 1998

in Paris 5 .

  • Alternative Title

    Working memory and reading comprehension in children


  • Abstract not available


  • Abstract

    L'objectif de cette thèse est l'étude de la relation entre la capacité de la mémoire de travail et la compréhension de l'écrit chez l'enfant. Pour comprendre un texte, le lecteur doit construire une représentation mentale cohérente du contenu du texte. Cette élaboration dépend d'une capacité d'intégration des informations. Cette capacité d'intégration est dénommée mémoire de travail. La mémoire de travail est définie comme un système assurant le stockage temporaire d'informations durant un certain traitement. Les expériences rapportées dans cette thèse montrent que l'efficience de la compréhension de l'écrit chez l'enfant dépend de la capacité de la mémoire de travail. Plus précisément, la capacité de la mémoire de travail apparait comme un prédicteur significatif de la compréhension de l'écrit à partir du moment où l'enfant maitrise les règles de conversion graphophonologique, c'est à dire à partir de la troisième année scolaire (neuf ans). La capacité de la mémoire de travail devient alors un prédicteur spécifique et important de la compréhension de l'écrit, compare à l'efficience de la lecture et au vocabulaire. Par ailleurs, les résultats permettent de caractériser la nature de cette relation sur plusieurs aspects. Ils mettent en évidence les contraintes imposées par la capacité de la mémoire de travail sur une opération psycholinguistique particulière, le traitement des pronoms. De plus, ils spécifient la nature des ressources impliquées dans le langage qui sont mesurées par la capacité de la mémoire de travail. Ces ressources apparaissent relativement spécialisées dans le traitement du langage. Enfin, une nouvelle orientation de recherches est proposée visant à préciser les processus attentionnels de base qui pourraient sous-tendre la relation observée entre compréhension de l'écrit et mémoire travail. Il pourrait s'agir en particulier d'un processus d'inhibition dont le rôle est mis en évidence chez les enfants de dix ans.

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 1 vol. (312-35 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 286-312

Where is this thesis?

  • Library : Université Paris Cité - BU Henri-Piéron. Direction générale déléguée aux bibliothèques et musées. Bibliothèque universitaire de psychologie Henri-Piéron.
  • Available on site in the applicant institution
  • Library : Conservatoire national des arts et métiers (Paris). Bibliothèque Gay-Lussac.
  • Unvailable for PEB
  • Odds : TH 1998/SEI

This version is also available in microfiche :

  • Library : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Unvailable for PEB
  • Library : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Unvailable for PEB
  • Odds : MC 2922
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.