Morale et philosophie à l'école Républicaine : des tensions à interroger. Etudes des phénomènes interlocutifs lors des discussions citoyennes à visée philosophique pratiquées en classes de CM2

par Joselyne Bartoli

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Emmanuèle Auriac-Peyronnet et de Nathalie Younes.

Le jury était composé de Jean-Charles Chabanne.

Les rapporteurs étaient Mathieu Gagnon, Valérie Saint Dizier.


  • Résumé

    La récente refonte des programmes ministériels de 2015 et plus spécifiquement les nouveaux programmes d'enseignement moral et civique mettent en avant des activités et des pratiques pédagogiques spécifiques. Ainsi, à ce nouveau programme peuvent y être exercés entre autres le débat réglé, le dilemme moral, le conseil d'élèves, la méthode de la clarification des valeurs, le jeu de rôles, et la discussion à visée philosophique. Ces activités s'appuient sur des situations réelles ou fictives conduisant à traiter de questions et de dilemmes qui donnent aux élèves la possibilité de construire leur jugement moral. Ce travail de recherche s’intéresse aux tensions nées de la morale et de la philosophie, qui sont pratiquées à l’école élémentaire lors de discussions citoyennes à visée philosophique plus connues sous le nom de D.V.P. Il se réfère donc à ces pratiques philosophiques dont le but explicite est d’apprendre aux jeunes enfants à philosopher. Cette pratique a pour objet de réfléchir au sens des choses, en dehors de toute prise de décision et sans viser l'action. Cette réflexion implique à l’élève de sortir de soi-même, de partager les questions existentielles dans le temps et l'espace pour penser notre condition humaine dans ce qui fonde notre rapport au monde et aux autres. Cette investigation a pour but de tenter une approche de réponse à notre questionnement : comment les tensions soulevées par l’enseignement de la morale et la pratique d’ateliers de philosophie à l’école primaire républicaine depuis la rentrée 2015 peuvent-elles être interrogées ? Les ateliers de D.V.P. décrits dans cette analyse se déroulent à l’école élémentaire au sein de classes de Cours Moyen 2ème année essentiellement. Cette pratique hebdomadaire s’est accompagnée d’interrogations portant principalement sur les moyens de faire progresser la pensée de l’élève, sur la manière d’amener un changement de posture de l’élève, du professeur ou des professionnels de l’éducation en charge de l’exercice des ateliers de D.V.P., mais également sur les traces que l’on pouvait conserver de ces discussions, sans oublier le mode d’évaluation de ces dispositifs particuliers. Ces prospections mettent en avant un intérêt se situant à un triple niveau : intérêt pour l’institution, importance pour les professeurs mais surtout intérêt pour l’élève.

  • Titre traduit

    Discussions Workshops. Moral and philosophy in Republican school : tensions to question. Studies of interlocutive phenomenons during philosophy workshops


  • Résumé

    The recent modifications to governmental programs in 2015 and more specifically, the new moral and civil teaching programs, concentrate on specific educational activities and practices. Such practices and activities include but are not limited to; regulated debates, moral dilemmas, student counsel, methods to clarify values, role-playing, and a discussion aimed in a philosophical direction. They emphasize real and imaginary situations directed to address questions and dilemmas which give students the possibility to construct moral judgment. This research investigates the tensions raised from the morality and philosophy that are practiced in elementary schools, outside of everyday discussions, and directed towards a philosophy most widely known by the name of D.V.P . It refers to a philosophical practice where the explicit goal is to teach young children to philosophize. The objective of this practice is to reflect on the meaning of things without any prior decision-making and without surveying the action. This reflection involves going beyond oneself and sharing existential questions in the space and time for thinking about our human condition, which ultimately joins our relationship with the world and others. The goal of this investigation is to attempt to answer our question: how have tensions been raised through the teaching morality and the participation in philosophy workshops in the republican primary school system since the beginning of the 2015 school year and how can they be examined? The D.V.P. workshops described in this analysis take place at an elementary school with a class of kindergarteners. The weekly practice is accompanied by interrogations principally concerned with various ways to make the student’s thoughts progress by way of bringing a change to how the teacher carries his or herself or the educational professionals in charge of the exercise of D.V.P. workshops. Without forgetting the evaluation method and its faults, the practice is equally concerned with maintaining traces of these discussions. These findings bring to light three different levels of interest: interest for the institution, importance for the professors, and most importantly an interest of the student.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.