L'espérance comme principe dynamique de la conscience morale chez Kant et Ernst Bloch

par Aurore Djedaini

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Paul Clavier.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de SLTC - SOCIETES, LANGAGES, TEMPS, CONNAISSANCES , en partenariat avec AHP-PReST - Archives Henri Poincaré - Philosophie et Recherches sur les Sciences et les Technologies (laboratoire) depuis le 21-01-2019 .


  • Résumé

    Le projet vise à interroger l place de la question de l'espérance dans le discours philosophique et moral de Kant et Bloch. La question 'Que m'est-il permis d'espérer?' traverse le corpus kantien. Elle fait aussi l'objet d'une synthèse monumentale dans les trois volumes du Principe espérance d'Ernst Bloch. Dans la religion dans les limites de la simple raison, l'objet de l'espérance est la béatitude proportionnée à la moralité. On propose d'aborder cette question dans une perspective ontologique, théologique et morale, afin de déterminer comment l'espérance , considérée comme 'espérance ontologique', dans un discours théologico-moral, peut devenir principe dynamique de la conscience morale. L'enjeu est d'évaluer si la philosophie est en mesure d'articuler un discours sur l'espérance, non pas seulement donc comme vertu théologale, mais d'abord dans une perspective morale, et même dans une perspective épistémologique. A titre d'exemple, l'évaluation par Bloch de l'idéalisme kantien comme promotion d'une accessibilité de l'esprit humain à des connaissances a priori justifiées, applicables au monde phénoménal. Chez Bloch, le concept de 'possibilité réelle' et son 'optimisme militant' de proposent d'indiquer que 'le monde inachevé peut être mené à terme'. Nous mettrons ainsi en lumière la manière dont Bloch, conceptualise le principe d'espérance, par une sécularisation de l'espérance, au-delà des limites kantienne 'de la simple raison', pour proposer et penser une espérance sans transcendance.

  • Titre traduit

    Hope as a dynamic principle for moral consiousness in Kant and Bloch


  • Résumé

    We intend ti discuss the role of hope in the philosophical an d moral contributions of Kant and Bloch. The issue 'What may I hope?' is central all along Kant's work. It is also the core of Bloch's monumental synthesis in à three volumes entitled 'The principle Hope'. In Kant's Religion within the limits of pure reason, every hope is said to aim at hapiness or beatitude in due proposition to morality. We wich to enter the discossion of these tenets following an ontological and moral perspective, on order to seettle how hope, considered as 'ontological hope' in a theologico-moral discourse, may play the role of a dynamique principle of moral consciousness. What is at stake, is to show to wich extent philosophy can vindicate an autonomous talk about hope, not as a theological virtue, baur first in a moral perspective, and even in an epistemological one. For instance, Bloch considers that kantien idealisme is opening to the human mind and access to the realm of justified a priori knowledge, that can be applied to the phenomenal world. Bloch's concept of 'real possibility' and his 'optimism' wish to imply that 'the unachieved world may come to its goal'.