« Regarder des corps nus. Perspectives pour l'analyse de la nudité sur les scènes théâtrales et chorégraphiques contemporaines. »

par Chloé Lavalette (Lavalette-leprat)

Projet de thèse en SACRe, théâtre

Sous la direction de Christophe Bident et de Lucile Haute.

Thèses en préparation à l'Université Paris sciences et lettres , dans le cadre de École doctorale École transdisciplinaire Lettres/Sciences , en partenariat avec Sciences, Arts, Création, Recherche (laboratoire) et de École normale supérieure (Paris ; 1985-....) (établissement opérateur d'inscription) depuis le 01-09-2015 .


  • Résumé

    Dans cette thèse, je m'intéresse à la façon dont la pratique consistant, pour un(e) artiste, à se dénuder ou à dénuder des acteurs, des danseurs ou des performers, convoque une pluralité de sens, de démarches intellectuelles, de pratiques, de références, qui est allée en s'intensifiant au tournant du XXIème siècle. À l'heure de la diversification et de l'hybridation des formes théâtrales, chorégraphiques et performatives, le corps est en effet devenu un enjeu symbolique majeur sur lequel s'affrontent une polyphonie de discours et de débats. Mon point de départ consiste à interpréter le choix de la nudité comme une mise en scène du corps qui, de par son impact sensoriel et cognitif, fait surgir ces enjeux de la représentation dans toute leur intensité : elle offre ainsi aux artistes un outil qui agit effectivement sur les représentations du corps dans la société. À travers l'analyse d'un large corpus de spectacles et de discours, je tâcherai de montrer comment les créateurs d'aujourd'hui questionnent notre perception de la nudité en jonglant avec un répertoire culturel et un horizon d'attente qu'ils ne cessent de convoquer et de détourner afin d'ouvrir, à même le corps nu, de nouveaux espaces de signification.

  • Titre traduit

    Looking at naked bodies. Perspectives for nakedness analysis on contemporary stages


  • Résumé

    In this work, I try to understand how nudity became a complex, multifolded gesture for performers and directors, and how it brings about more and more plural senses at the turn of the 21th century.