Approche intégrative de l’expérience vécue de l’attente d’une transplantation rénale : : étude exploratoire chez 30 patients en attente d’une première greffe

par Emmanuelle Courtillié

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Benoit Fromage et de Angélique Bonnaud-Antignac.

Thèses en préparation à Angers , dans le cadre de École doctorale Éducation, langages, interactions, cognition, clinique (Nantes) , en partenariat avec Bepsylab (equipe de recherche) depuis le 08-12-2014 .


  • Résumé

    La transplantation rénale est considérée comme le meilleur traitement de l’insuffisance rénale chronique au stade de suppléance. Bien qu’elle soit devenue une procédure médico-chirurgicale courante, elle ne doit pas être considérée comme une pratique banale. En effet, plusieurs chercheurs ont observé la survenue de troubles psychiques à différents moments du parcours de greffe. Dans cette étude exploratoire quantitative et qualitative, qui a été réalisée chez 30 patients aux caractéristiques variables, l’accent a été mis sur l’expérience vécu de l’attente d’une première transplantation rénale. Nous avons rencontré les patients à 4 reprises après leur inclusion (T1, T2, T3 et T4). A T1, nous avons fait passer 2 autoquestionnaires (STAI-Y état et WCC), afin de mesurer l’anxiété-état, le stress ainsi que les stratégies de coping, puis nous avons réalisé un entretien semi directif. A T2 nous avons fait passer une Epreuve des Trois Arbres, suivit à T3 de sa lecture partagée. A T4 nous avons fait repasser STAI-Y-E et WCC. Les résultats quantitatifs mettent en évidence un stress intense et une anxiété pathologique (d’autant plus chez les femmes, les patients du groupe B et O et ceux qui présentent des antécédents psychologiques). Plus le temps d’attente est long, plus le score d’anxiété est élevé. Les patients ont davantage recours au coping centré sur le problème. Le principal résultat de notre étude montre cependant une diminution significative du stress et de l’anxiété entre T1 et T4. Les résultats qualitatifs indiquent que les patients ont des difficultés à exprimer directement les émotions négatives et montrent que l’ETA permet d’aborder certaines questions critiques et importantes avant la transplantation, telles que celles liées au donneur et à l’avenir.

  • Titre traduit

    Integrative approach to the kidney transplant waiting experience : : exploratory study conducted in 30 patients awaiting their first transplant


  • Résumé

    Kidney transplantation is considered the best treatment of end-stage kidney disease. Despite it has become a common medical and surgical procedure, it should not be considered as a banal practice. Indeed, several researchers observed the occurrence of psychological disorders at different stages of the kidney transplantation process. In this qualitative and quantitative exploratory study, which was performed in 30 kidney transplant patients with variable characteristics, the focus was set on the experience of waiting for kidney transplantation. After their inclusion in the study, the patients were met four times (T1, T2, T3, and T4). At T1, patients responded to 2 self-questionnaires (STAY-Y state and WCC), allowing to quantify and analyze state anxiety, stress and coping strategies. At T1, we also performed a semi directive interview. A T2, the patients did the Three tree test (TTT), whose interpretation was performed at T3. At T4, STAI-Y and WCC were repeated. Quantitative analysis showed the presence of an intense stress and of a pathological anxiety (which was higher in women, in blood group B and O patients, and in those with past medical history of psychological disorders). The longer the waiting time on list was, the more the anxiety level was high. Patients use problem-focused coping more The main result of our study is that stress and anxiety level declined significantly between T1 and T4. Qualitative analysis showed that patients had difficulties to express negative emotions and that the TTT allows to approach some important and critical questions before transplantation, such as those related to the donor and the self future.