Thèse soutenue

Usages et fonctions de la création artistique. La musique : des neurosciences à la psychanalyse

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Marie Berhault-Poulain
Direction : Jean-Claude Maleval
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 15/01/2022
Etablissement(s) : Rennes 2
Ecole(s) doctorale(s) : Éducation, Cognition, Langages, Interactions, Santé (ECLIS) (Nantes)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Recherches en Psychopathologie- nouveaux symptômes et lien social / EA 4050
Jury : Président / Présidente : Yohan Trichet
Examinateurs / Examinatrices : Sophie Marret-Maleval
Rapporteurs / Rapporteuses : Fabienne Hulak, François Ansermet

Résumé

FR  |  
EN

Au regard de l’évolution de l’histoire de la musique, nous pouvons repérer que l’art se situe dans un contexte socio-culturel et l’artiste dans un lien social particulier. D’une musique sacrée à la musique profane, écrire et jouer de la musique devient une manière de divertir à l’expression de sentiments à la période dite romantique. Aujourd’hui, des chercheurs proposent la possibilité de restaurer le cerveau par la musique. Après la présentation de la neuromusicothérapie, de la musicothérapie et de leurs limites, notre travail consistera à articuler par une lecture psychanalytique lacanienne cette forme d’expression et de création à l’existence d’un sujet. Le symptôme et le réel comme boussole, nous nous intéresserons à la fonction de la création musicale pour Robert Schumann. Notre hypothèse permettra de contribuer à la clinique mélancolie. En dégageant quelques spécificités de l’œuvre schumanienne notamment le lied, nous verrons comment la composition a fait suppléance et a reporté l’acte suicidaire.