Les Grecs des confins : langue, culture et mentalité à travers les épigrammes funéraires sur pierre du Ve siècle avant J.-Chr. au Ier siècle après J.-Chr.

par Michael Ledig

Thèse de doctorat en Langues, Littératures et Civilisations

Sous la direction de Guy Vottéro.

Le président du jury était René Hodot.

Le jury était composé de Guy Vottéro, Marie-Rose Guelfucci, Bassir Amiri, Maud Etienne, Luana Quattrocelli.

Les rapporteurs étaient Marie-Rose Guelfucci, Bassir Amiri.


  • Résumé

    La présente thèse est une étude de la langue, de la culture et de la mentalité des populations grecques et hellénisées habitant les cités ou colonies aux confins du monde grec et qui se trouvent en contact régulier avec les populations barbares. Notre travail se fonde sur le témoignage des épigrammes funéraires sur pierre du Ve s. av. J.-Chr. au Ier s. ap. J.-Chr., provenant du nord et de l’ouest de la mer Noire, d’Asie Mineure et du sud de la mer Méditerranée. Nous avons exclu du corpus les épigrammes funéraires qui sont compilées dans l’Anthologie Palatine, afin d’écarter d’une part les pièces faites de la main de poètes reconnus, et d’autre part les épigrammes qui n’ont jamais été gravées sur pierre et ne se sont pas trouvées à la vue de tous. Ainsi, seules les épigrammes funéraires gravées sur pierre ont été retenues.Le caractère poétique, technique de ces textes permet d’illustrer le degré d’acculturation des populations des confins à travers leur maîtrise de la langue et des codes littéraires qui régissent le genre de l’épigramme funéraire. In fine, cette thèse permet d’instituer un corpus de textes, révisés aussi bien dans leur établissement que dans leur traduction. Pour sélectionner les inscriptions intégrées au présent corpus, nous avons utilisé les recueils d’inscriptions actuellement à notre disposition (par exemple W. Peek, Griechische Vers-Inschriften, R. Merkelbach, J. Stauber, Steinepigramme aus dem griechischen Osten, É. Bernand, Inscriptions métriques de l’Égypte gréco-romaine) mais également les revues susceptibles d’alimenter notre corpus, telles que la Revue des études grecques, ou le Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphik. Les inscriptions sélectionnées sont toutes accompagnées d’une présentation, d’un lemme, de commentaires épigraphiques et linguistiques permettant de discuter l’établissement du texte et de souligner ou résoudre les difficultés posées par chaque inscription. Des index (index général, index des noms mythologiques, index des noms de personne et index des noms de lieu) ainsi qu’une table de concordance avec les principales éditions d’inscriptions ont été établis pour que le maniement du corpus soit le plus aisé et pertinent possible.

  • Titre traduit

    Greek from edges : language, culture and representations through funerary epigrams on stone from the fifth century B.C. to the first century A.D.


  • Résumé

    The present study concerns language, culture and representations of the Greek and Hellenized populations who lived in cities or colonies in the borders of the Greek world, and who were in constant contact with barbarous populations. Our work is based on the testimony of funerary inscriptions actually inscribed on stones, from the fifth century B.C. to the first century A.C., which were found in the North and West of the Black Sea, in Asia Minor and in South of the Mediterranean Sea. We decided to exclude from our corpus the inscriptions of the Greek Anthology, in order to set aside masterpieces written by the most famous Greek poets and inscriptions which were not, actually, inscribed on stones.The poetic and technic dimensions of those inscriptions enable them to illustrate the degree of acculturation of border populations through their knowledge of the language and canons of that specific literary genre. In fine, our work allows the compilation of a corpus of revised texts and translations. Concerning the selection of the inscriptions, we have checked all the collections of inscriptions, such as W. Peek, Griechische Vers-Inschriften, R. Merkelbach,J. Stauber, Steinepigramme aus dem griechischen Osten, É. Bernand, Inscriptions métriques de l’Égypte Greco-romaine, but also the reviews likely to edit funerary epigrams, such as the Revue des études grecques, or the Zeitschrift für Papyrologie und Epigraphic. Epigraphic and linguistic commentaries follow each inscription for the purposes of debating the establishment of the texts and pointing or solving their potential difficulties. Three indices (a general index, an index of mythological names, an index of personal names and an index of geographical names) were made up, as well as a table of concordance linking the different editions in order to make the corpus manageable and practical.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.