Thèse soutenue

Capturer l'apprentissage du mouvement de danse

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Philippe Riviere
Direction : Wendy Mackay
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance le 11/12/2020
Etablissement(s) : université Paris-Saclay
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences et technologies de l'information et de la communication (Orsay, Essonne ; 2015-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de recherche en informatique (Orsay, Essonne ; 1998-2020)
référent : Université Paris-Saclay. Faculté des sciences d’Orsay (Essonne ; 2020-....)
Jury : Président / Présidente : Michel-Ange Amorim
Examinateurs / Examinatrices : Celine Latulipe, Jacob Buur, Lian Loke, Sylvie Gibet
Rapporteurs / Rapporteuses : Celine Latulipe, Jacob Buur

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse porte sur la conception d’outils interactifs pour comprendre et faciliter l’apprentissage de la danse à partir de vidéos. Les processus d’apprentissage des danseurs représentent une source d’informations riches pour les chercheurs qui s’intéressent à la conception de systèmes soutenant l’apprentissage moteur. En effet, les danseurs experts réutilisent un large éventail de compétences qu’ils ont appris. Cependant, ces compétences sont en partie le résultat de connaissances implicites et incarnées,qui sont difficilement exprimables et verbalisables par un individu.Dans cette thèse, je soutiens que nous pouvons capturer et sauvegarder une trace des connaissances implicites des danseurs et les utiliser pour concevoir des outils interactifs qui soutiennent l’apprentissage de la danse. Mon approche consiste à étudier différentes sessions d’apprentissage de danse dans des contextes réels, aussi bien individuels que collaboratifs.Sur la base des résultats apportés par ces études, je contribue à une meilleure compréhension des processus implicites qui sous-tendent l’apprentissage de la danse dans des contextes individuels et collectifs. Je présente plusieurs stratégies d’apprentissage utilisées par des danseurs et j’affirme que l’on peut documenter ces stratégies en sauvegardant une trace de l’apprentissage. Je discute de l’opportunité que représente la capture de ces connaissances incarnées et j’apporte de nouvelles perspectives pour la conception d’outils d’aide à l’apprentissage du mouvement par la vidéo.