Thèse soutenue

Approche psycho-sociale des dégradations de symboles nationaux : conséquences sur les relations intergroupes, implication de l’identification et des patriotismes

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gaëlle Marinthe
Direction : Rodolphe KamiejskiBenoît Testé
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 07/01/2020
Etablissement(s) : Rennes 2
Ecole(s) doctorale(s) : Éducation, Cognition, Langages, Interactions, Santé (ECLIS) (Nantes)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de Psychologie : Cognition- Comportement- Communication / LP3C - EA1285
Jury : Président / Présidente : Serge Guimond
Rapporteurs / Rapporteuses : Constantina-Elena Badea, Maja Becker

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse étudie l’impact des dégradations de symboles nationaux sur les relations intergroupes et les dimensions psycho-sociales (identification et patriotismes) pouvant le moduler. Les symboles permettent de maintenir une identité sociale satisfaisante en renforçant la cohésion, la distinctivité et l’identité culturelle du groupe. En se fondant sur la théorie de l’identité sociale, nous avons postulé que les atteintes aux symboles nationaux, même commises par un membre de l’endogroupe, pourraient constituer une menace et ainsi augmenter un biais pro-endogroupe diffus. Ces conséquences pourraient être modérées par l’identification au groupe et par un mode d’attachement rigide à la nation, i.e., le patriotisme aveugle. Ces questions ont été traitées à travers quatre chapitres expérimentaux. Les trois premiers examinent les implications des dégradations de symboles nationaux et de l’identification sur les attitudes intergroupes. Dans l’ensemble, l’identification n’explique pas l’émergence de biais pro-endogroupe. En revanche, le contexte est déterminant. Une dégradation du symbole national effectuée par un membre de l’endogroupe dans un contexte intergroupe (compétition sportive) ou intragroupe implique des stratégies de défense respectivement intergroupe (hausse du biais pro-endogroupe) et intragroupe (hausse de l’identification). Dans le quatrième chapitre, le patriotisme aveugle modère les conséquences d’une dégradation de symbole national endogroupe en contexte intragroupe. Les personnes les plus patriotes aveugles ressentent plus de menace, provoquant une augmentation diffuse du biais pro-endogroupe. Les apports, limites et perspectives de ces travaux sont discutés.