Thèse soutenue

Partage de l'étayage entre un enseignant et un EIAH lors d'une séance en Biologie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Véronique Brun-Ramousse
Direction : Patricia MarzinAbdelhamid Chaachoua
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Ingénierie de la Cognition, de l'interaction, de l'Apprentissage et de la création
Date : Soutenance le 09/07/2020
Etablissement(s) : Université Grenoble Alpes
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble ; 1995-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire d'informatique de Grenoble
Jury : Président / Présidente : Philippe Dessus
Examinateurs / Examinatrices : Patricia Marzin, Abdelhamid Chaachoua, Magalie Gallezot, Berta Barquero
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-Marie Boilevin, Yann Lhoste

Résumé

FR  |  
EN

L’objet d’étude de la thèse est d’établir la façon dont se fait la gestion de l’étayage (Bruner, 1983) par l’enseignant lorsqu’une partie de cet étayage est pris en charge par un EIAH et ceci avec pour objectif de pro-poser de nouveaux étayages à transposer dans l’EIAH.Un double cadre théorique a été constitué avec d’une part, le volet praxéologique de la théorie anthropolo-gique du didactique (Bosch & Chevallard, 1999) modélisant le savoir en jeu et la façon d’enseigner (Artaud, 2003) et, d’autre part, le cadre des connaissances professionnelles d’un enseignant (Shulman, 1986).Une séance d’enseignement portant sur la plasticité cérébrale en classe de Première S a été mise au point au préalable, séance qui a été transposée dans la plateforme LabNbook (D’Ham et al, 2019).L’expérimentation s’est déroulée en deux parties : dans un premier temps, des entretiens avec les quatre en-seignants volontaires ont permis de co-concevoir la mission dans LabNbook et dans un second temps, les quatre enseignants ont réalisé la séance avec leur classe.Le coétayage, notion peu explorée jusque là, recouvre plusieurs organisations différentes, passant de la suren-chère d’étayage à une collaboration fructueuse. Cette organisation dépend en grande partie de l’épistémologie de l’enseignant qui choisit le degré de liberté à laisser à l’élève. Lors de la conception de la séance, il existe un équilibre entre contraintes institutionnelles et épistémologie de l’enseignant, l’épistémologie étant d’autant plus déterminante dans le choix des étayages par l’enseignant que ce dernier a de l’expérience professionnelle dans le niveau de classe considéré. Lors de la réalisation de la séance, cet équilibre est rompu et il y a expression de l’épistémologie du professeur du fait des contraintes de la classe.Ces éléments d’analyse permettent de proposer l’implémentation de nouveaux éléments d’étayage dans la plateforme LabNbook comme 1) la formalisation dans la démarche scientifique d’une étape jusque là implicite : la production des résultats à partir des données, 2) un étayage permettant de réduire les choix des élèves en particulier lors de la formulation des hypothèses, 3) l’explicitation de nouvelles ressources correspondant aux connaissances régulièrement mobilisées par les quatre enseignants mais aussi 4) l’explicitation d’éléments permettant la manipulation de la plateforme LabNbook.