Thèse soutenue

Iconicité de la séquence temporelle en chinois mandarin contemporain

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Lin Xiao
Direction : Alain Lemaréchal
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Linguistique
Date : Soutenance le 20/06/2018
Etablissement(s) : Sorbonne université
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Concepts et langages (Paris ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire des langues et civilisations à tradition orale (Villejuif, Val-de-Marne)
Jury : Président / Présidente : Alain Peyraube
Examinateurs / Examinatrices : Hilary Chappell, Marc Duval, Pierre Marsone
Rapporteurs / Rapporteuses : Alain Peyraube, Danh-Thành Do-Hurinville

Résumé

FR  |  
EN

Depuis les travaux de Haiman (1985), l’iconicité de la syntaxe est un sujet à la mode. Ce sujet s’impose particulièrement dans le cas des langues isolantes, à morphologie réduite, où l’ordre des mots est le marqueur principal des structures syntaxiques et se trouve, par là, au centre de la grammaire. L’ordre des mots dans une phrase mime-t-il l’ordre des événements dont on parle ou reflète-t-il l’ordre même du discours, ou est-il arbitraire ? Dans la lignée des travaux sur l’iconicité de Peirce (1930), Haiman (1980, 1985), Tai (1985) etc., nous appelons ‘iconicité temporelle’ le fait que la succession dans le temps, c’est-à-dire dans la chaîne parlée, des constituants d’un énoncé mime la succession des événements dans un monde de référence. Nous avons étendu le champ d’application de cette ‘iconicité temporelle’ des événements aux procès et, de là, aux phases qui les composent. L’objectif de cette thèse est de tenter de ‘faire marcher’ l’idée d’‘iconicité de la séquence 'jusqu’au bout, en partant d’une définition des CVS la plus large possible permettant d’englober toute suite de constituants verbaux ne présentant aucun connecteur. Cela permet d’étendre l’étude à toute séquence de procès décomposable en sous-procès dans le monde de référence ou en sous-événements dans le monde du discours (systèmes protase-apodose hypothétique et temporel). Si l’iconicité est partout, c’est que les marques séquentielles (l’ordre des constituants), avec les informations sur les prédicats (valence et Aktionsart) codées dans le lexique, sont essentielles au fonctionnement des langues isolantes du type du chinois, et que ces marques séquentielles obéissent le plus souvent, au moins dans le cas du chinois, à l’iconicité.