Thèse soutenue

Le langage symbolique de la chimie en tant que méta-niveau entre registre empirique et registre des modèles : une problématique de l'enseignement-apprentissage de chimie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sophie Canac
Direction : Isabelle Autain Kermen
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie. Didactique des disciplines
Date : Soutenance le 08/12/2017
Etablissement(s) : Sorbonne Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Savoirs scientifiques : Epistémologie, histoire des sciences, didactique des disciplines (Paris ; 2000-2019)
Partenaire(s) de recherche : établissement de préparation : Université Paris Diderot - Paris 7 (1970-2019)
Laboratoire : Laboratoire de didactique André Revuz (Paris ; 2009-....)
Jury : Président / Présidente : Ludovic Morge
Examinateurs / Examinatrices : Isabelle Autain Kermen, Ludovic Morge, Philippe Snauwaert, Patricia Crépin-Obert, Laurence Lecamp, Mercè Izquierdo
Rapporteurs / Rapporteuses : Ludovic Morge, Philippe Snauwaert

Résumé

FR  |  
EN

Cette recherche, s’appuyant sur les spécificités du langage symbolique de la chimie, propose une reconstruction didactique fondée sur l’histoire des sciences. Celle-ci doit permettre d’introduire les formules chimiques en créant une dialectique entre le registre des représentations, le registre empirique et le registre des modèles. La thèse se structure en trois parties :- une enquête préalable permettant d’identifier les difficultés liées à l’apprentissage du langage symbolique, à partir d’un questionnaire auprès de 600 élèves, et à l’enseignement du langage symbolique de la chimie à partir de deux études de cas d’enseignants dans leur classe ;- une enquête de nature historique donnant accès à l’évolution des représentations utilisées en chimie et aux différentes controverses qui ont traversé la première moitié du XIXe siècle au moment de l’élaboration des formules chimiques ;- l’élaboration de ressources, à partir des controverses repérées dans l’enquête historique et analysées à partir d’espaces de contraintes et nécessités, puis la présentation de leur mise en œuvre réalisée par deux enseignants avec leurs élèves.