Gouverner le peuple chrétien : édition critique, traduction et commentaire des traités royaux d'Hincmar, archevêque de Reims (845-882)

par Clementine Valette

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Paul Mattei.

Soutenue le 22-11-2014

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences sociales (Lyon) , en partenariat avec Histoire et Sources des mondes antiques (Lyon) (laboratoire) .

Le président du jury était Michel Sot.

Le jury était composé de Marie-Céline Isaïa, Charles West, Christiane Veyrard-Cosme.


  • Résumé

    Le présent travail propose une édition critique de cinq traités rédigés par l’archevêque de Reims Hincmar (845-882) entre 873 et 882, qui portent tous sur la fonction royale : le De regis persona (873), le De fide Carolo regi seruanda (875), l’Ad Ludouicum Balbum (877), l’Ad Carolum Crassum (879) et l’Ad episcopos pro institutione Carolomanni (882). Les textes édités sont accompagnés d’une traduction originale en langue française. Les oeuvres théologico-politiques d’Hincmar sont replacées dans le contexte politique et intellectuel de l’ensemble carolingien de la seconde moitié du IXe siècle : au moment où des reconfigurations transforment la royauté carolingienne, l’archevêque de Reims, fort de trente années de pratique de la charge épiscopale, entreprend de guider des souverains qui appartiennent à trois générations successives. L’étude des sources révèle l’importance de la Bible, l’emprise de la pensée patristique de la période tardo-antique sur Hincmar, mais également les méthodes de travail et de lecture du prélat rémois. Le commentaire éclaire les éléments du contexte carolingien, ainsi que l’usage original que fait Hincmar des sources littéraires. Se dégage ainsi la vision du pouvoir que forge progressivement l’archevêque de Reims, en regard du pouvoir de l’évêque, garant et double du roi, dans le cadre d’un discours parénétique.

  • Titre traduit

    Ruling Christian People : edition, Translation into French and Commentary of the royal Treatises of Archbishop Hincmar of Rheims (845-882)


  • Résumé

    This study gives a critical edition for five treatises written by archbishop of Rheims Hincmar (845-882), between 873 and 882, the aim of which is to define the royal function : De regis persona (873), De fide Carolo regi seruanda (875), Ad Ludouicum Balbum (877), Ad Carolum Crassum (879) and Ad episcopos pro institutione Carolomanni (882). An original French translation complements this edition. Hincmar’s theological and political works are situated in the political and intellectual context of the second half of the ninth century : when carolingian kingship underwent successive reconfigurations. The archbishop of Rheims, thanks to thirty years of practice of episcopal function, tries to guide three generations of Carolingian kings. The enquiry into the sources reveals firstly, the importance of the Bible; secondly, the weight of late antique patristic thought; thirdly the work and reading methods of the bishop. The commentary highlights various elements of the Carolingian context and the original way Hincmar uses his sources. The vision of power he progressively develops thus comes to light, regarding the power of the bishop, warden and double of the king, within an exhortative discourse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.