Thèse soutenue

L’enseignement religieux en Syrie et les droits de l’homme : une étude analytique et critique de la conception et de l’évolution des droits de l’homme et de leur cadre philosophique, politique et juridique dans les manuels scolaires de 2ème secondaire depuis 1963 jusqu’aujourd’hui

FR  |  
AR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sohaib Al Zahran
Direction : Dominique Ottavi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance le 07/02/2013
Etablissement(s) : Paris 10
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Connaissance, langage, modélisation (Nanterre, Hauts-de-Seine ; 1992-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherches en éducation et formation (Nanterre ; 1992-....)
Jury : Président / Présidente : Thierry Piot
Examinateurs / Examinatrices : Dominique Ottavi, Thierry Piot, Foued Laroussi, Françoise Hatchuel
Rapporteurs / Rapporteuses : Thierry Piot, Foued Laroussi

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse porte sur les représentations des droits de l’homme dans les manuels scolaires religieux en Syrie. Elle interroge la perception islamique des droits humains, notamment au regard de leur origine séculière. Elle analyse aussi la place de l’enseignement religieux dans la conception et la promotion des libertés fondamentales, ainsi que les difficultés occasionnées par la confrontation aux enjeux d’ordre politique, philosophique, juridique et théologique. Une approche comparative est développée dans ce but avec d’une part les textes internationaux portant sur les droits de l'homme, de la Déclaration universelle aux conventions islamiques, et de l’autre, avec les travaux portés par le courant de la réforme et le renouvellement de la pensée islamique. En tenant compte du fait que le contenu des manuels s'inscrit dans un cadre temporel donné, il importe de discuter du positionnement quelque peu paradoxal de ces ouvrages au sein d’un enseignement religieux organisé par un État laïque. Il apparaît que, malgré l’existence de doctrines islamiques élaborées en accord avec l’esprit de la Déclaration universelle, dans la mesure où elles avancent une relecture des textes qui font l’objet de la polémique, les manuels restent fidèles à un courant de pensée traditionnel pour ne pas dire archaïque. Les éditions les plus récentes n'ont pas accompli de progrès notables en la matière et se sont au contraire avérées davantage soumises au carcan d'un régime autocratique. Afin de mieux intégrer et faire appliquer les droits de l'homme, l’enseignement religieux syrien doit relever plusieurs défis, dont l'élaboration d'une véritable citoyenneté, le respect de la diversité de la société et la redéfinition de l’État.