Thèse soutenue

Le ‘ūd de concert. Problématique organologique, espace compositionnel et modélisation sémiotique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Hamdi Makhlouf
Direction : Jean-Marc Chouvel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Musique et musicologie
Date : Soutenance le 10/12/2011
Etablissement(s) : Paris 4
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Concepts et langages (Paris ; 2000-....)
Jury : Président / Présidente : Nicolas Meeùs
Examinateurs / Examinatrices : Makis Solomos, Mourad Sakli, Mondher Ayari

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse est une réflexion sur le ‘ūd (lutharabo-oriental) de concert. Celui-ci est étudié en tant que concept mettant en valeur une corrélation entre son évolution historique et organologique, le développement de la pensée compositionnelle des‘ūdistes (luthistes) et l’essai d’une représentation de cette pensée à travers une modélisation sémiotique. L’approche historique s’est focalisée sur la facture de l’instrument et a permis de relever la primauté des ‘ūds irakien et turque comme modèles privilégiés de ‘ūd de concert. Cette préférence est liée avec le développement de la pensée musicale des ‘ūdistes contemporains et leur pratique compositionnelle et interprétative. À travers une étude analytique de cinq œuvres pour ‘ūdde concert, cette pratique est conçue comme étant un espace compositionnel émergeant d’une interrelation entre trois espaces : un espace d’écoute, un espace formel et un espace sémantique. L’approche « spatiale » de la musique du ‘ūd deconcert, l’évolution de ses formes et les variations interprétatives des ‘ūdistes ont nécessité la réflexion sur la représentation de cette musique. La modélisation sémiotique d’un extrait analysé (2ème mouvement de l’Amiriyya de Naseer Shamma)est posée ici comme une alternative à la transcription traditionnelle, en créant un espace graphique inspiré des modèles de notation dans la musique contemporaine et accordé aux critères de l’espace compositionnel du ‘ūdiste.