Thèse soutenue

Contribution à l'étude du séchage de la spiruline et de son impact sur la qualité biochimique du produit sec

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Fabiola Hernandez-Sanchez
Direction : Julien AndrieuHélène Desmorieux
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Génie des procédés
Date : Soutenance en 2006
Etablissement(s) : Lyon 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La spiruline est un aliment à haute valeur nutritive qui contient 55 à 65% de protéines. La qualité du produit sec dépend des procédés de séchage utilisés. Ainsi, dans cette thèse, une méthode de transformation est caractérisée, le séchage convectif, et l’influence de plusieurs procédés de séchage sur sa qualité biochimique. Un photobioréacteur de type air-lift d’un volume utile de 40 L a été construit afin d’obtenir une production importante de biomasse fraîche pour les expériences de séchage. Il a été possible de caractériser le bioréacteur par sa productivité et par le taux de croissance des cultures. La contraction de la biomasse lors du séchage convectif a été caractérisée pour des formes initiales en cylindre et en plaques minces. La vitesse de séchage a été corrigée en prenant en compte la contraction. Cette méthode a permis d’observer une première phase à vitesse de séchage constante pour des cylindres de différents diamètres initiaux. La Courbe Caractéristique de Séchage (CCS) et les valeurs du coefficient de diffusion moyen de l’eau ont été déterminés pour les cylindres. La teneur en protéines et des sucres totaux de la biomasse fraîche de spiruline a été analysée pour différents types de séchage : convectif, infrarouge, par atomisation et par lyophilisation. Le meilleur procédé pour la récupération des protéines et des sucres totaux a été la lyophilisation