Des modalités sensorielles à l'amodalité perceptive : étude de la non réversibilité du transfert entre toucher et vision à deux mois

par Michèle Molina

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Arlette Streri.

Soutenue en 1993

à Paris 5 .


  • Résumé

    The ability of two month-old infants to transfer information from one modality to another is not reversible : the visual recognition of a previously touched object is possible but not the reverse. Several theories of intermodal transfer are first explored, then three hypotheses are proposed to explain the non reversibility of transfer. This irreversibility could be stem for the incapacity of the young infant to abstract visually an invariant necessary to recognize the object in a second modality, or to the weak perceptual competence of the hand, or to an inability to transfer some information from one modality to the other. Results provided evidence, at two months, that volume information of tactual objects does not provide pertinent information for the intermodal transfer and that tactual and visual percepts are not available at the same level of representation. These discrepancies between the two percepts disappear by the fourth month. Mechanisms of intermodal transfer are discussed and the notion of an amodal perceptual process is proposed.

  • Titre traduit

    From sensory modalities to perceptual amodality : the non reversibility of transfer between touch and vision in two month-olds infants


  • Résumé

    La capacite des bebes de deux mois a transferer des informations d'une modalite sensorielle a l'autre n'est pas reversible : la reconnaissance visuelle d'un objet d7abord touche est possible mais non la reconnaissance tactile d'un objet prealablement vu. Apres avoir explore certaines des theories pouvant rendre compte des mecanismes du transfert intermodal, trois hypotheses sont avancees pour expliquer la non reversibilite du transfert. Celle-ci pourrait tenir soit a une incapacite des bebes de deux mois a abstraire visuellement un invariant necessaire a la reconnaissance de l'objet dans une seconde modalite, soit aux fabibles competences perceptives de la main, soit a l'impossibilite de transferer des informations d'une modalite sensorielle a l'autre. Les resultats montrent que, a deux mois, l'information relative au volume des objets tactiles n'est pas une dimension pertinante au cours du transfert intermodal et que les precepts tactile et visuel ne se situent pas a un meme niveau de representation. Ce decalage expliquant la non reversibilite du transfert a partir d'objets visuels tend a disparaitre a quatre mois. Les mecanismes du transfert intermodal sont discutes et la notion de centre amodal perceptif precisee.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (215, 10 f., [4] f. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Cité - BU Henri-Piéron. Direction générale déléguée aux bibliothèques et musées. Bibliothèque universitaire de psychologie Henri-Piéron.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 16773

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Lettres et Sciences humaines (Montpellier).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 1259
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.