Thèse en cours

Formulation intégrale de volume magnétostatique et calcul des densités de force magnétique - Application au couplage magnéto-mécanique

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 12/12/2013. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Anthony Carpentier
Direction : Gérard MeunierOlivier Chadebec
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Genie electrique
Date : Inscription en doctorat le 01/10/2010
Soutenance le 12/12/2013
Etablissement(s) : Grenoble
Ecole(s) doctorale(s) : Electronique, Electrotechnique, Automatique, Traitement du Signal (EEATS)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : G2ELab - Laboratoire de Génie Electrique de Grenoble
Equipe de recherche : Modèles, Méthodes et Méthodologies Appliqués au Génie Electrique

Résumé

FR  |  
EN

Les travaux de cette thèse portent sur la modélisation du couplage magnéto-mécanique qui est dû aux forces d’origine magnétique. Pour des dispositifs contenant une forte proportion d’air, la méthode classique des éléments finis peut s'avérer inadaptée pour la résolution du problème magnétostatique. Les méthodes intégrales constituent une alternative particulièrement intéressante puisque seuls les matériaux actifs doivent être maillés. Ainsi, un outil de modélisation, qui combine une formulation intégrale de volume pour la partie magnétique et une formulation éléments finis pour la partie mécanique, est proposé. Dans une première partie, la résolution de problèmes magnétostatiques linéaires et non linéaires par une formulation intégrale de volume est abordée. Les avantages et inconvénients de cette formulation sont mis en évidences, parmi lesquels l’assemblage et le stockage de matrices pleines. Afin de palier à ces limitations, la méthode de compression par approximation en croix adaptative est utilisée pour réduire l’espace mémoire et le temps de calcul requis. La seconde partie concerne l’implémentation du couplage magnéto-mécanique. Les méthodes du tenseur de maxwell et des travaux virtuels sont d’abord mises en œuvre pour le calcul des forces d’origine magnétique dans le cadre d’une formulation intégrale de volume. Un premier essai sur la modélisation d’un micro-actionneur est ensuite mené.