Thèse en cours

Essais sur la Dominance Stochastique ET Ses Applications en Gestion De Portefeuille : éléments de Gestion Structurée et Diversification Internationale

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 02/07/2015. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Hela Maalej
Direction : Jean-luc Prigent
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Science de gestion
Date : Inscription en doctorat le 01/11/2009
Soutenance le 02/07/2015
Etablissement(s) : Cergy-Pontoise
Ecole(s) doctorale(s) : ED EM2P - Economie, Management, Mathématiques et Physique
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Théorie économique, modélisation et applications

Résumé

FR

LA DOMINANCE STOCHASTIQUE ET SES APPLICATIONS EN GESTION DE PORTEFEUILLE L’introduction de la dominance stochastique en théorie de la décision est due à Blackwell et Girshick (1954), Quirk et Saposnik (1962), Fishburn (1964), Hadar et Russell (1969), Hanoch et Levy (1969), Rotschild et Stiglitz ( 1970, 1971), et Whitmore (1970). Les règles de la dominance stochastique sont couramment utilisées en économie, et en particulier en situation d’incertitude, pour comparer différentes variables aléatoires sans être obligés de spécifier entièrement les fonctions d’utilité des individus. Elles sont aussi utilisées en finance pour la classification et la comparaison des actifs ou des portefeuilles risqués. Cependant, les applications de la dominance stochastique à la sélection de portefeuille n’exploitent pas encore pleinement leur potentiel parce que des algorithmes de dominance stochastique pour construire des portefeuilles d’actifs risqués doivent encore être développés. Il existe encore également des questions théoriques et pratiques qui peuvent être abordées sur la dominance stochastique et ses applications en finance. On pourra orienter la recherche sur deux axes d’application : 1) La gestion de portefeuille à l’international : A cet égard, des travaux d’extension sont envisageables, dans le cadre de l’étude de la diversification à l’international selon le critère de la dominance stochastique. En comparant par exemple deux portefeuilles internationaux sur la base de leurs distributions de probabilités, les dominances stochastiques à différents ordres peuvent permettre de classer ces deux fonds. 2) La gestion structurée en particulier l’assurance de portefeuille : La détermination des profils optimaux de portefeuilles structurés et l’établissement des préférences entre les stratégies d’assurance de portefeuille peuvent également être effectués selon différents critères de dominance stochastique.