Thèse en cours

De la langue de ma mère à celle de l’école Parcours langagier des enfants tamouls du Sri Lanka.

FR

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 16/12/2011. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Amalini Simon camilus selcaratnam
Direction : Marie Rose Moro
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Psychologie
Date : Inscription en doctorat le 02/10/2008
Soutenance le 16/12/2011
Etablissement(s) : Paris 13
Ecole(s) doctorale(s) : Erasme

Résumé

FR

En partant de l’idée que transmettre une langue n’est pas un simple acte linguistique, mais une transmission chargée d’affects, nous nous proposons de travailler sur le parcours langagier souvent complexe des enfants tamouls du Sri Lanka. C’est dans un contexte récent et particulier que la plupart des familles tamoules ont migré en France. Cette recherche concerne les enfants qui ont entre quatre ans et cinq ans, qui sont nés en France, ainsi que leurs parents venus du Sri Lanka. Cette thèse s’inscrit dans la recherche sur le bilinguisme : d’une langue à l’autre (qui fait partie d’un Programme Hospitalier de Recherche Clinique), menée par l’équipe pluridisciplinaire du service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Avicenne, grâce à laquelle nous avons pu évaluer les enfants en tamoul et en français et rencontrer leurs parents. Cette recherche a pour but de valider un outil permettant d’évaluer la langue maternelle et de mettre en évidence des facteurs qui sont déterminants dans l’acquisition du bilinguisme. Les données de cette thèse sont recueillies dans le cadre de la recherche sur le bilinguisme. Ainsi, en étudiant l’utilisation des langues et leurs représentations, nous avons trouvé des traces de filiation et d’affiliations dans le langage des enfants tamouls. En travaillant sur les langues avec les enfants et leurs parents, nous avons pu mettre en évidence que la transmission de la langue maternelle ne se fait pas seulement par des mots et que les enfants sont sensibles à ce qui est transmis au-delà des mots, soit aux affects et aux représentations. Cette recherche a pour but de mieux comprendre la place des langues afin de proposer des soins adaptés aux difficultés langagières des enfants tamouls originaires du Sri Lanka.