Thèse en cours

Marché du logement et construction d'une société de propriétaires. Le cas de Shanghai contemporaine

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 19/12/2014. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Zhe Sun
Direction : Pierre-Paul Zalio
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Sociologie
Date : Inscription en doctorat le 30/09/2008
Soutenance le 19/12/2014
Etablissement(s) : Cachan, Ecole normale supérieure
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences pratiques (1998-2015 ; Cachan, Val-de-Marne)

Résumé

FR  |  
EN

À la fin des années 1970, la Chine s’éloigne du modèle d’économie planifiée. Cette thèse en sociologie étudie l’accès à la propriété afin de mesurer l’impact du marché du logement sur la construction de la société. La première partie s’attache au processus de l’accession à la propriété avant d'en dégager une typologie : la propriété du logement marchandise, la propriété du logement public racheté et la propriété-mixte du logement garanti. Pour chaque type, nous étudions le cadre institutionnel, le processus de production du logement, la fixation du prix, et les populations cibles. La seconde partie concerne la solidarité entre propriétaires par l’enquête de terrain de deux « quartiers fermés», un en ville accueillant des habitants âgés, et l’autre en banlieue habités par des populations plus jeunes. Nous étudions d’abord le voisinage entre les copropriétaires et la vie quotidienne dans le quartier, puis l’organisation formelle et l’action collective des copropriétaires. Pour conclure, nous n’avons trouvé ni la “société du marché” proposée par Polanyi, ni la “société civile” dans le contexte de T.H Marshall. En revanche, suivant un positivisme empirique, nous avons découvert l’émergence d’une « société de propriétaires », soit une solidarité basée sur le statut de propriétaire, ayant la conscience et la capacité de produire un ordre social. Toutefois, cette solidarité reste fragile, limitée par la catégorisation de l’État. Aussi, la société de propriétaires correspond-t-elle à un autocontrôle, et non à l’autonomie.