Thèse en cours

La professionnalisation par l'expérience des enseignants avec peu ou sans formation initiale au gabon. Contribution à la caractérisation de la notion de professionnalisation enseignante au sein des collectifs de travail. Perspective de l'organisation apprenante scolaire.

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 12/12/2013. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Guy Moussavou
Direction : Thierry Ardouin
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Inscription en doctorat le 27/10/2010
Soutenance le 12/12/2013
Etablissement(s) : Rouen
Ecole(s) doctorale(s) : Homme, sociétés, risques, territoire

Résumé

FR  |  
EN

Fondée sur une méthodologie de recherche basée sur des entretiens semi-directifs et une enquête par questionnaire, cette thèse traite de la problématique de la professionnalisation par l’expérience des enseignants avec peu ou sans formation initiale au Gabon en posant la question des ressources qu’ils mobilisent pour faire la classe. Ce travail part du postulat qu’il existe différentes logiques ou voies de professionnalisation et fait l’hypothèse que les enseignants avec peu ou sans formation initiale utilisent des ressources hétérogènes pour se professionnaliser, et que ces ressources combinent des savoirs théoriques, des savoirs pratiques, des théories personnelles et les savoirs issus des collectifs de travail formels ou informels produits dans, sur et par la situation de travail. Basés sur une analyse déductive dont le travail d’analyse des résultats est très étroitement guidé par des hypothèses préalables, ces résultats, lesquels ont été validés, ont été discutés avec les travaux de Richard Wittorski mettant en évidence les logiques multiples de la professionnalisation, dont la logique de l’action qui caractérise la formation sur le tas, renvoie à notre travail sur la professionnalisation par l’expérience des enseignants avec peu ou sans formation initiale. Ainsi, cette logique est à mettre en lien avec ce que Raymond Bourdoncle qualifie d’approche de bricoleur, d’ouvrier, d’artisan ou d’artiste et que Bandura nomme apprentissage vicariant au sens où les individus en observant des pairs chevronnés, vont reproduire dans des conditions postérieures, le modèle observé comme s’ils en avaient fait l’expérience de ce modèle. Cet apprentissage social se caractérise aussi par un travail collectif partagé où au sein d’un établissement scolaire, les enseignants novices expérimentent de nouvelles manières de faire la classe et s’approprient ainsi l’expérience des pairs chevronnés. Cet apprentissage social est à inscrire dans une vision interactionniste qui suppose que ce sont les individus dans la mise en oeuvre de leurs intentions et de leurs pratiques, qui définissent le champ de la professionnalisation et participent de son processus de développement.