Thèse en cours

Le quatuor avec piano dans l'espace germanique de 1840 à 1914 : questions de genre, définition et réception.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Lydie Chapoton
Direction : Jean-Jacques VellyStefan Keym
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Musique et musicologie
Date : Inscription en doctorat le 31/08/2023
Etablissement(s) : Sorbonne université en cotutelle avec Universität Leipzig
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Concepts et langages (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut de Recherche en Musicologie (Paris ; 2014-....)

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Le sujet choisi se concentre sur les quatuors avec piano, dans l'espace germanique entre 1840 et 1914. Pourquoi le choix de l'espace germanique plus particulièrement ? Avant 1850, il y a une nette domination germanique dans l'écriture des quatuors avec piano, et aucun compositeur français ne s'est lancé dans l'exercice. Quelques rares compositeurs s'y attèlent mais ce, assez tardivement (Camille Saint-Saëns en 1853 notamment). Il semble en être de même pour les autres formations de musique de chambre, les compositions restant plutôt minces du côté français. Avec le mouvement du renouveau musical français dès 1870, nous notons Camille Saint-Saëns, Gabriel Fauré, Vincent d'Indy et Ernest Chausson comme noms de compositeurs productifs français s'étant essayés à l'exercice du quatuor avec piano. Il n'y a en effet pas de réelle tradition de musique de chambre existante en France, contrairement aux pays germaniques où celle-ci est très présente. C'est donc de ce côté de l'Europe que je souhaite orienter mes recherches. L'objet de la thèse serait ainsi d'étudier les quatuors avec piano de compositeurs germaniques moins connus et / ou oubliés de cette époque et de ce genre, autour des quatuors de Brahms, compositeur prolifique de cette période. Pour la chronologie du sujet, il apparaît que la délimitation historique semble coïncider avec une délimitation stylistique. En 1840, les trois trios avec piano op.1 de César Franck et son trio avec piano op.2 en 1841 marquent vraiment le départ de la musique de chambre en France. Son influence sera majeure sur la musique française et va marquer le renouveau de la musique de chambre en France. Du côté germanique, le quatuor avec piano de Robert Schumann en 1842 semble marquer un tournant, en aidant probablement à la popularité du genre dans la seconde moitié du XIXe siècle. Il semble être le point de départ d'une tradition du genre du quatuor avec piano. Le choix de 1840 comme point de départ de cette recherche comprend aussi un aspect historique avec les mouvements révolutionnaires de 1848 présents dans une grande partie de l'Europe. 1914 sera choisi comme deuxième délimitation de cette recherche pour plusieurs raisons. Un nouveau tournant stylistique se produit dans la première moitié du XXe siècle, avec notamment l'apparition de l'atonalité avec le Quatuor à cordes n°2, op.10 en 1907-1908 de Arnold Schoenberg. Cette atonalité s'affirmera dans son Pierrot Lunaire en 1912. A partir de la Première Guerre mondiale, la rupture avec le romantisme est nette et les compositeurs partent dans d'autres directions, suivant l'atonalité par exemple. Le quatuor avec piano reste, à l'époque classique, un genre marginal de musique de chambre. Ce n'est qu'à l'époque romantique que ce genre se développe réellement avec des compositeurs comme Ferdinand Ries, Louis Ferdinand de Prusse, Friedrich Kuhlau, et un peu plus tard Félix Mendelssohn. Ici, le quatuor avec piano s'affirme comme une véritable forme de musique de chambre où tous les instruments sont traités comme des solistes, mais toujours avec la recherche du bon équilibre entre tous. Les éléments qui ont développés ma curiosité et mon intérêt étaient les questions de genre, de définition et de réception de la formation du quatuor avec piano. Une première ébauche de problématique pourrait donc être la suivante. Le quatuor avec piano, questions de genre, définition et réception : quelle place dans l'espace germanique de 1840 à 1914 ? Cette question plus générale peut regrouper différentes approches historiques, analytiques et esthétiques. Les questions suivantes seront abordées lors de l'étude. Quel genre de musique de chambre est le quatuor avec piano et comment était-il compris en son temps ? Comment était-il perçu, compris et décrit par les compositeurs et la presse de l'époque ? Quelle était l'attitude des compositeurs face à la composition de quatuors avec piano ? Pourquoi s'agit-il d'un genre principalement germanique et pourquoi ce répertoire est-il si méconnu en France ? La présence de Brahms était-elle trop écrasante pour que les autres compositeurs puissent prendre leur place et perdurer ? Les compositeurs contemporains de Brahms ont-ils réussi à s'échapper de sa figure tutélaire ? D'un point de vue de l'écriture, comment les compositeurs parviennent-ils à allier les différentes forces instrumentales ? Quelle influence le réveil des nations a-t-elle eue sur ces compositions ?