Thèse en cours

Etude de la durabilité des matériaux polymères ignifugés, imprimables en 3D pour application ferroviaire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Roxane Baron
Direction : Serge BourbigotBruno Fayolle
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Chimie des materiaux
Date : Inscription en doctorat le 22/11/2021
Etablissement(s) : Centrale Lille Institut
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la matière, du rayonnement et de l'environnement
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : UMET - Unité Matériaux et Transformations
Equipe de recherche : Ingénierie des Systèmes Polymères

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Le marché de la fabrication additive, bien que mature, est en pleine mutation. Par son utilisation de plus en plus répandue, ce procédé n'est plus seulement utilisé pour le prototypage rapide et tend à être employé pour la fabrication de pièces fonctionnelles. Une identification des besoins du marché a révélé que le secteur ferroviaire était un univers industriel où le nombre de pièces fonctionnelles non critiques est très important. Cependant, par le manque d'accès et de connaissance des matériaux hautes-performances, durables et imprimables, et du prix très élevés des matériaux actuellement disponibles (PEEK, PEI,…), les technologies additives mettent du temps à se déployer à grande échelle pour des pièces fonctionnelles. De plus, pour qu'un matériau puisse être utilisé à bord des véhicules ferroviaires, il doit respecter et répondre à des normes de sécurité incendie très strictes telles que l'EN 45545. Cette réglementation européenne sert à (1) diminuer la probabilité de survenue d'incendie à bord des véhicules ferroviaires, (2) limiter la propagation du feu en cas d'incendie déclaré, (3) minimiser les conséquences de l'incendie sur les passagers et (4) équiper et aménager le véhicule de manière à faciliter la sortie des passagers en cas d'incendie, pour qu'ils puissent atteindre une zone sûre. Au sein de ce cadre, un matériau a été développé pour répondre aux exigences de cette norme et l'aspect durable de ce matériau est étudié. Ainsi, l'objectif de cette thèse est de garantir que le matériau ignifugé développé conserve sa fonctionnalité (ignifuge) dans le temps après sa mise en forme par fabrication additive.