Thèse en cours

Modélisation multi-physiques de l'oxydation hautes températures de barreaux métalliques.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Samy Touzouirt
Direction : Morgan Dal
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Matériaux
Date : Inscription en doctorat le 01/03/2023
Etablissement(s) : Paris, HESAM
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences des métiers de l'ingénieur
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Pimm - Laboratoire Procédés et ingénierie en mécanique et matériaux
établissement de préparation de la thèse : École nationale supérieure d'arts et métiers (1780-....)

Résumé

FR  |  
EN

La présence d'oxygène dans les installations composées de métaux peut influencer leur inflammabilité, ce qui engendre des allumages de combustion assez fréquents. Différentes études ont été faites dans le but de caractériser cet allumage, afin de classer les métaux selon leur degrés d'inflammabilité, et minimiser le risque d'accidents, ce qui a conduit à la création du test normalisé Promoter Ignition Test (Allumage pyrotechnique ASTM/NASA). Cette thèse traitera de plusieurs aspects de cette problématique, et aura comme objectifs: - D'une part, d'aboutir avec l'appui technique de l'équipe laser du PIMM et d'Air Liquide à une installation de type PIT allumé par Laser sous pression inspirée par la méthode de test standard ASTM G124 (allumage d'un barreau par sa partie inférieure; suivie de sa combustion) qui fournira les données expérimentales pour les géométries de barreaux fins qui seront utilisées pour valider les modèles numériques. - D'autre part, de développer un modèle complet d'allumage et de propagation de la combustion sous oxygène, d'abord dans une configuration d'un barreau de faible section composé d'un corps pur (fer), puis avec l'addition d'éléments d'alliage (fer + nickel, chrome et d'autres) et sa validation expérimentale sur des matériaux d'ingénierie base fer, nickel ou cuivre. Ces essais de validations seront réalisés avec le soutien du personnel académique. - De caractériser la diffusion de l'oxygène en s'appuyant sur des expériences élémentaires (gouttes osées) dédiées couplées à des techniques d'identification de paramètres (méthodes inverses).