Thèse en cours

Evaluation des impacts économiques de l'accès à l'énergie par télédétection

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Vincent Nossek
Direction : Vianney Dequiedt
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Sciences Economiques
Date : Inscription en doctorat le 01/12/2021
Etablissement(s) : Université Clermont Auvergne (2021-...)
Ecole(s) doctorale(s) : Sciences Economiques, Juridiques, Politiques et de Gestion
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'Etudes et de Recherches sur le Développement International

Résumé

FR  |  
EN

Garantir l'accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable (ODD 7) est un des défis majeurs de l'Agenda 2030 des Nations Unies. Pour de nombreux pays en développement l'accès à l'électricité reste un challenge majeur du développement, et celui-ci sera d'autant plus difficile à réaliser qu'il se fait sous la contrainte de l'Accord de Paris engageant les pays à limiter leurs émissions de gaz à effets de serre. Une des solutions techniques fortement adoptées au cours de la dernière décennie pour accélérer l'électrification dans les pays en développement comptant une population encore fortement rurale a été l'utilisation de l'électrification décentralisée grâce aux centrales mini-réseaux. Cette solution flexible permettant d'électrifier rapidement des villages a de plus l'avantage de proposer un mix énergétique intégrant des énergies renouvelables, solaire et hydro principalement. Cependant l'évaluation de l'impact économique à court et moyen terme de ces projets d'électrification décentralisée a rarement été effectuée de par le surcoût que celle-ci représente. Un des moyens d'évaluer l'impact économique de ces projets installés est d'exploiter les données satellitaires telles que la lumière nocturne, les données liées à l'agriculture, ou encore les données d'urbanisation et d'activités humaines. Une première application de cette approche d'évaluation des projets d'électrification mini-réseau par l'évolution de la lumière nocturne a permis de valider l'intuition derrière cette méthodologie (Berthelemy et Maurel 2021). Dans le premier chapitre nous approfondirons l'approche décrite d'évaluation des projets par données satellitaires en testant différentes sources de données satellitaires ainsi qu'en approfondissant la méthode en approfondissant le lien de causalité qui n'est jusqu'à présent pas encore démontré grâce à une méthodologie quasi-expérimentale qui cherchera à comparer des villages traités (disposant d'un projet d'électrification rurale) à des villages de contrôles des environs. Dans un second chapitre nous étudierons les déterminants des succès ou échecs des projets d'électrification décentralisée d'un point de vue de l'offre en s'intéressant notamment aux données liées à leurs modèles commerciaux ainsi qu'à leurs modèles de gouvernance évoluant autour de la notion de biens communs telles que définie par Elinor Ostrom. Ces données seront issues de questionnaires menés auprès des agences d'électrification rurale, ainsi qu'auprès des opérateurs. La méthodologie économétrique reposera sur des régressions binomiales de type Logit/Probit et il est également envisagé l'utilisation d'algorithmes d'apprentissage supervisé. Enfin un troisième chapitre se tournera vers la demande en étudiant l'aspect de planification des politiques publiques, à travers la construction d'indicateurs à l'échelle infranationale de pauvreté énergétique en recoupant les différentes sources de données satellitaires, notamment celle d'urbanisation et de lumière nocturne. Le recoupement des données satellitaires avec des données d'enquêtes ménages de type DHS ou LSMS pourra permettre de calibrer un algorithme d'apprentissage supervisé afin de produire une base de données type PRIO-GRID de la pauvreté.