Thèse en cours

Devenir des composés organiques semi-volatils dans les environnements intérieurs : émissions, répartition et expositions.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Benoit Schmitt
Direction : Valerie Desauziers
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Chimie analytique
Date : Inscription en doctorat le 09/12/2022
Etablissement(s) : Pau
Ecole(s) doctorale(s) : Sciences Exactes et leurs Applications
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut des sciences analytiques et de Physico-chimie pour l'Environnement et les Matériaux

Résumé

FR  |  
EN

Les composés organiques semi-volatils (COSV) entrent dans la composition de nombreux matériaux de construction et produits de grande consommation de par les caractéristiques techniques spécifiques que leur présence leur confère. En raison de leur mode d'incorporation dans les matériaux et les produits et de leur faible volatilité, ces composés peuvent être émis sur de longues durées (de plusieurs mois à plusieurs années). Les émissions des matériaux et des produits sont ainsi, une des principales sources de pollution intérieure de ces composés. Du fait de leurs propriétés physico-chimiques, les COSV peuvent être présents à la fois en phase gazeuse, mais également en phase adsorbée sur les surfaces, les particules en suspensions et les poussières sédimentées. Par conséquent, la population générale est fortement exposée à ces composés dans les environnements intérieurs, ce qui peut entrainer des effets négatifs sur la santé et plusieurs familles de COSV ont été identifiées comme perturbateurs endocriniens. Aussi, il convient de renseigner leur présence dans les environnements intérieurs afin de maitriser les expositions potentielles induites. L'objectif général de ce travail est d'étudier le devenir des COSV dans les environnements intérieurs, en abordant la problématique sous trois axes majeurs : (i) caractériser les émissions de COSV par des matériaux et des produits de consommation, en comparant différentes méthodes d'évaluation existantes permettant de déterminer les paramètres physico-chimiques régissant les processus d'émission, (ii) comprendre la répartition des COSV en phase particulaire (particules en suspension et poussières sédimentées) et en phase gazeuse ainsi que la fraction déposée sur les surfaces intérieures et étudier leur réactivité et (iii) caractériser et hiérarchiser les voies d'expositions aux COSV dans les environnements intérieurs. Comprendre la répartition des COSV dans les environnements intérieurs aide à comprendre le risque d'exposition des humains à ces composés et à estimer leurs effets potentiels sur la santé.