Thèse en cours

Émotions et stratégies de régulations dans les processus somatiques et de pleine conscience.

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu en 2023. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Noemi Micheli
Direction : Cécile DantzerPiero Porcelli
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance en 2023
Etablissement(s) : Bordeaux
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sociétés, politique, santé publique (Talence, Gironde ; 2011-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de Psychologie
Jury : Président / Présidente : Franck Zenasni
Examinateurs / Examinatrices : Cécile Dantzer, Sonia Pellissier, Michael Dambrun, Piero Porcelli, Chiara Conti
Rapporteurs / Rapporteuses : Sonia Pellissier, Michael Dambrun

Résumé

FR  |  
EN

Le phénomène de la somatisation a acquis une importance capitale, non seulement en raison de sa prévalence pendant et après la pandémie de la COVID-19, mais aussi en raison des problèmes entourant sa définition déjà problématique. Cette situation aggrave les défis existants liés à l'identification et à la gestion des Symptômes Somatiques (SS), caractérisés par un dualisme somatique/psychiatrique obsolète. Cette division entraîne fréquemment des diagnostics retardés, des références excessives et des traitements inefficaces ou dangereux. Étant donné le rôle des émotions dans la psychopathologie, réintégrer les SS dans le domaine de la régulation émotionnelle a le potentiel de combler ces fossés, favorisant une approche plus holistique pour prendre soin de ces patients. Les lacunes dans la capacité à évaluer, traiter et réguler les émotions jouent un rôle central dans le développement et la persistance des SS. Cependant, à ce jour, une compréhension exhaustive des processus de régulation émotionnelle dans les SS et les conditions comorbides, telles que l'anxiété et la dépression, reste insaisissable. Se focalisant sur le contexte de la crise sanitaire, cette thèse a exploré la relation complexe entre les SS et la régulation émotionnelle, évaluant également la pertinence des interventions de régulation émotionnelle basées sur la méditation de pleine conscience pour cette population. L'objectif principal de cette thèse était de mieux comprendre les processus de régulation émotionnelle chez les patients présentant des SS, en tenant compte de la diversité des stratégies et des déficits émotionnels impliqués. Adoptant une approche hybride entre les approches centrées sur les variables et celles centrées sur la personne, nous avons mené cinq études. Cela nous a permis de : 1) examiner l'évolution des symptômes somatiques pendant la COVID-19, évaluant l'impact de l'anxiété liée à la pandémie et de la proximité interpersonnelle perçue sur le SS ; 2) identifier les déterminants de la régulation émotionnelle des SS, comprenant l'effet que peut avoir l'alexithymie sur la régulation émotionnelle; 3) explorer les processus de régulation émotionnelle impliqués dans la comorbidité entre les SS, l'anxiété et la dépression ; et 4) évaluer l'effet de la pleine conscience dispositionnelle et de la pratique intentionnelle de la pleine conscience sur les SS pendant la pandémie de la COVID-19. Nos résultats mettent en évidence la variabilité intra-individuelle dans les processus de régulation émotionnelle chez les personnes signalant une cooccurrence de SS, d'anxiété et de dépression. Bien que ces conditions soient souvent comorbides, l'influence de périodes de détresse telles que la pandémie de la COVID-19 peut intensifier leur cooccurrence et la gravité des symptômes. Dans l'ensemble, l'alexithymie et les stratégies cognitives de régulation émotionnelle mal adaptatives, telles que la rumination et la catastrophisation, se sont révélées être des prédicteurs importants de la symptomatologie somatique. Cependant, l'impact de dimensions moins pertinentes de l'alexithymie, telles que la Pensée orientée vers l’extérieur, a été médiée par des voies complexes impliquant l'évaluation et les processus de régulation émotionnelle, plutôt que par des liens directs avec les symptômes somatiques. Ces découvertes apportent une contribution significative aux connaissances existantes sur les processus émotionnels des patients présentant des SS, soulignant l'importance de la variabilité interindividuelle dans les relations entre l'alexithymie et la régulation émotionnelle. Nous proposons des applications pratiques visant à améliorer les interventions de régulation émotionnelle basées sur la méditation de pleine conscience et discutons des orientations futures pour intégrer la flexibilité émotionnelle des SS et la régulation émotionnelle dans la littérature sur les effets indésirables liés à la pleine conscience.