Thèse en cours

Méthode de caractérisation sur site d'additifs semi-volatils émergents émis par des matériaux – Application à l'identification des sources dans les environnements intérieurs et à l'innocuité de matériaux recyclés.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Abigaël Souillier
Direction : Valerie DesauziersHerve Plaisance
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Chimie analytique
Date : Inscription en doctorat le 28/10/2021
Etablissement(s) : Pau
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale sciences exactes et leurs applications (Pau, Pyrénées Atlantiques ; 1995-)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut des sciences analytiques et de Physico-chimie pour l'Environnement et les Matériaux

Résumé

FR  |  
EN

Les composés organiques semi-volatils (COSV) entrent dans la composition de nombreux matériaux de construction, d'ameublement et de produits consommation courante. Ils sont par exemple utilisés comme plastifiants, ignifugeants, biocides, pour conférer à ces matériaux des propriétés et fonctionnalités spécifiques. L'objectif de cette thèse est de développer une méthode originale de mesure sur site des émissions de COSV pas les matériaux (dispositif MOSEC). Précédemment développée sur les retardateurs de flamme organophosphorés, cette méthode sera adaptée à d'autres polluants semi-volatils émergents comme les phtalates mais aussi des biocides (triclocarban ou1,2-benzisothiazol-3(2H)-one,…) récemment introduits dans les matériaux de construction pour limiter le développement de moisissures. La méthode sera ensuite appliquée à la qualité de l'air intérieur de bâtiments avec un focus sur les salles de sport, encore peu étudiées, et au recyclage des matériaux en s'intéressant notamment à la filière de recyclage des matelas, récemment structurée en France.