Analyse de l'activité des acteurs de l'école inclusive dans le cadre del'accueil d'enfants ayant des troubles ou des difficultés decomportement dans les écoles

par Cécile Brunon

Projet de thèse en Sciences humaines et humanités nouvelles spécialité Ergonomie

Sous la direction de Corinne Gaudart.

Thèses en préparation à Paris, HESAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire , en partenariat avec Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique (Paris) (laboratoire) et de Conservatoire national des arts et métiers (France) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 15-11-2021 .


  • Résumé

    Dans le cadre de l'école inclusive, les DITEP, structures médico-sociales accueillant des enfants ayant des troubles du comportement, doivent trouver des modalités de scolarisation pour leur public dans les écoles ordinaires, ce qui amène, de manière inédite, les enseignant.es des écoles et les acteurs et actrices des DITEP à collaborer, alors que les enjeux sont nombreux (gestion de l'hétérogénéité de tous les élèves pour les enseignant.es ; transformation de l'activité des éducateurs.trices des DITEP vers la coordination de parcours des jeunes ; future insertion scolaire, sociale et professionnelle des enfants concernés). Notre recherche visera à analyser, du point de vue du travail enseignant, l'activité individuelle et collective en jeu dans le cadre de ces collaborations, en questionnant les effets capacitants (Falzon, 2003) qu'elles peuvent avoir sur les professionnels et les élèves. Pour cela, nous adopterons un regard systémique incluant l'ensemble des acteurs travaillant autour des enfants ayant des difficultés de comportement. Nous chercherons à adopter une perspective diachronique permettant d'intégrer la question de l'expérience des acteurs et des collectifs car elle semble centrale pour comprendre comment les collaborations entre acteurs des écoles et des DITEP se construisent. Enfin, nous nous attacherons à étudier l'activité enseignante sous l'angle des prescriptions multiples, les collaborations école – DITEP constituant une de ces prescriptions. Notre méthodologie, immersive, sera basée sur des observations en situation de travail et des entretiens réflexifs. Ceci nous permettra d'analyser les formes d'activité collective en lien avec l'expérience des acteurs, de mieux connaître le travail enseignant dans les situations d'inclusion, et de contribuer à développer la dimension capacitante de ces collaborations.

  • Titre traduit

    Analysis of the work activity of the actors of the inclusive school within the framework of the reception of children with disorders or difficulties of behavior in schools


  • Résumé

    As part of the inclusive school, the DITEP, medico-social structures welcoming children with behavioral disorders, must find ways of educating their audience in ordinary schools, which brings, in an unprecedented way, teachers. schools and DITEP actors and actresses to collaborate, while the stakes are numerous (management of the heterogeneity of all students for teachers; transformation of the activity of DITEP educators towards the coordination of pathways for young people; future school, social and professional integration of the children concerned). Our research will aim to analyze, from the point of view of teaching work, the individual and collective activity at play within the framework of these collaborations, by questioning the empowering effects (Falzon, 2003) that they can have on professionals and students. . For this, we will adopt a systemic perspective including all the actors working around children with behavioral difficulties. We will seek to adopt a diachronic perspective making it possible to integrate the question of the experience of actors and collectives because it seems central to understanding how collaborations between actors from schools and DITEP are built. Finally, we will endeavor to study the teaching activity from the angle of multiple prescriptions, the school - DITEP collaborations constituting one of these prescriptions. Our methodology, immersive, will be based on observations in a work situation and reflective interviews. This will allow us to analyze the forms of collective activity in connection with the experience of the actors, to better understand the teaching work in situations of inclusion, and to help develop the empowering dimension of these collaborations.