Thèse en cours

Trajectoires individuelles après le décès du ou de la conjoint-e en France

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Margaux Tocqueville
Direction : Nathalie Le BouteillecLaurent Toulemon
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Démographie
Date : Inscription en doctorat le 30/09/2021
Etablissement(s) : Amiens
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale en Sciences humaines et sociales
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : CURAPP-ESS Centre Universitaire de recherches sur l'Action Publique et le Politique. Epistémologie et Sciences et Sociales

Résumé

FR  |  
EN

On s'intéressera aux effets de la fin du couple conjugal (séparation, veuvage, etc.) sur les trajectoires de vie, en portant une attention spécifique aux inégalités de classe et de genre qu'elle peut contribuer à produire, renforcer ou réduire. Le décès participe à la production et à la reproduction d'inégalités. Ainsi, nous supposons que le sens de la trajectoire est déterminé par les différents capitaux détenus par les individus au moment du décès et ceux qu'ils sont susceptibles d'acquérir. Par une reprise d'activité professionnelle par exemple, un changement de profession ou une nouvelle formation. Mais, les parcours ne sont pas indépendants les uns des autres et interagissent, ce qui complexifie les trajectoires individuelles. Cette recherche à pour objectif d'apporter des connaissances sur une situation peu étudiée, le décès avant l'heure, et ses effets sur le ou la conjoint-e qui « reste ».