Effets des longueurs internes microstructurales sur le comportement mécanique d'aciers de 3ième génération : caractérisations expérimentales et modélisations micromécaniques

par Layal Chamma

Projet de thèse en Mécanique des Matériaux

Sous la direction de Stéphane Berbenni, Thiebaud Richeton et de Jean Marc Pipard.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de École doctorale C2MP - Chimie mécanique matériaux physique (Lorraine) , en partenariat avec LEM3 - Laboratoire d Etude des Microstructures et de Mécanique des Matériaux (laboratoire) depuis le 24-05-2019 .


  • Résumé

    Dans le but de la déduction des émissions de gaz à effet de serre, l'industrie automobile sert à alléger les véhicules tout en conservant un haut niveau de sécurité passive. Pour cette raison, l'industrie de l'acier développe de nouveaux aciers dits 3ème génération à très haute résistance et à haute formabilité. Le développement de ces nouveaux aciers nécessite la réalisation d'une microstructure multiphasée c'est-à-dire la combinaison de la présence de plusieurs phases. Le travail nécessite à identifier par la technique d'imagerie les longueurs internes microstructurales permet de décrire le comportement à l'échelle local des différentes phases caractéristiques de l'acier 3ème génération. Cette identification est couplée par une caractérisation mécanique par nano-indentation des phases et de leur interaction. Cette technique expérimentale est suivie par une création d'un modèle micromécanique à champs moyens intégrant les longueurs internes permettant de décrire le comportement mécanique global de l'acier multiphasé à partir du comportement local de ses phases et de leurs interactions.

  • Titre traduit

    Effects of internal microstructural lengths on the mechanical behavior of third generation steels: experimental characterizations and micromechanical modeling


  • Résumé

    For reducing greenhouse gas emissions, the automotive industry is used to decreases the weight of vehicles while maintaining a high level of passive safety. For this reason, the steel industry is developing new so-called 3rd generation steels with very high strength and high formability. The development of these new steels requires the realization of a multiphase microstructure, i.e. the combination of the presence of several phases. The work requires identifying microstructural internal lengths by the imaging technique, which makes it possible to describe the behavior at the local scale of the different characteristic phases of the 3rd generation steel. This identification is coupled by a mechanical characterization which is the nanoindentation of the phases and their interaction. This experimental technique is followed by a development of a micromechanical mean fields model simulating the internal lengths to makes it possible to describe the overall mechanical behavior of multiphase steel based on the local behavior of its phases and their interactions.