Photographier la société gabonaise en mutation. Une réflexion sur les enjeux d'un travail de terrain dans l'Afrique contemporaine.

par Gerson Bettencourt pinto ferreira

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Jean-Marc Leveratto et de Serge Mboukou.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de HNFB - Humanités Nouvelles-Fernand Braudel , en partenariat avec 2L2S - Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales METZ (laboratoire) et de ARTS/SOCIOLOGIE - 2L2S (equipe de recherche) depuis le 26-01-2018 .


  • Résumé

    Mon parcours personnel et professionnel m'a conduit à entreprendre, en parallèle avec mon travail de plasticien, des études en sciences humaines et sociales. Ce travail de plasticien, en effet, dans lequel la photographie joue un rôle central, s'inspire, à l'exemple de celui mené par Walker Evans, plus de la vie que de l'art. Il donne une importance cruciale à la sociologie et à l'anthropologie comme instruments de la réflexivité de l'artiste et moyens de contrôle des enjeux éthiques, esthétiques et techniques de son engagement dans les interactions humaines qui alimentent son travail. J'ai été ainsi amené lors de mes différents projets et expérimentations à me confronter à différents contextes géographiques, culturels et sociaux Un des projets, sur lequel je me suis le plus attardé s'est construit au Gabon entre les années 2000-2015, soit depuis la fin de mes études aux beaux-arts jusqu'à présent. Les quatre voyages effectués respectivement en 2000/2007/2011/2015 comportent un tronc commun, mais suivent aussi chacun la spécificité d'un cheminement qui leur est propre. L'ensemble des documents iconographiques, photographiques et audiovisuels collectés lors de ces différents séjours au Gabon servira à la fois de point de départ et de matière de recherche à ce projet de thèse, dont l'orientation sera à la fois anthropologique et historique. Si la préoccupation esthétique a toujours été centrale dans la prise de ces images, ma méthode de travail est en effet restée toujours fidèle à l'esprit du documentaire, plus précisément de ce qu'on appelle le lyric documentary. La phase de découverte passée, et la réalisation de premières images fondées, du fait de mon inexpérience du Gabon, sur la seule attention à leurs qualités formelles, j'ai été ainsi amené à structurer et à cibler mes recherches photographiques en fonction du sens que je leur reconnaissais intuitivement. Ce corpus d'images rend donc compte de ma découverte d'une société en mutation, inscrite de manière flagrante entre l'ici et l'ailleurs, le présent et le passé. Prises le cœur battant, elles constituent une grille de lecture d'un monde en mutation, elles offrent un regard sur les fondations complexes et contradictoires de la société contemporaine gabonaise, le « Gabon de l'émergence », pour reprendre un terme cher au président Ali Bongo et les mécanismes de la modernité en tant que ces derniers ne cessent de redéfinir l'ensemble des dynamiques sociales. Les photographies que j'ai réalisées témoignent, en ce sens, volontairement ou involontairement des tensions inhérentes à une situation d'hybridation (cf Balandier, Amselle, Tonda, etc) Mais elles m'offrent également un moyen de réfléchir mon propre geste d'artiste photographe, d'étranger soucieux d'établir un pont entre l'Europe et l'Afrique, de faire passer et de partager mon expérience et mon respect de l'Afrique. L'exploitation de mon corpus d'images me permettra de m'inclure dans l'observation, tout en interrogeant le rôle de la photographie comme outil de mesure et de représentation, dans les trois sens du terme (document, image artistique, porte-parole) de la réalité africaine. Mon corpus permet d'articuler l'histoire de l'iconographie coloniale du Gabon à une analyse anthropologique, à travers l'observation du contenu visuel et des conditions pratiques de réalisation des photographies que j'ai rapportées, du sens du geste d'exploration artistique de la société gabonaise contemporaine. Les deux facettes de l'expérience photographique en tant interaction entre le photographe et les sujets humains qui se prêtent à l'échange, en tant que tactique de prise de vue et en tant que figuration de soi, pourront donc être observées et analysées ensemble.

  • Titre traduit

    Photographing a changing gabonese society. Reflexions about the isssues of a field research in contemporary Africa.


  • Résumé

    Abstract: