L'enseignement supérieur face au défi de la rationalisation budgétaire et comptable : une enquête sur les dispositifs de gestion dans deux universités françaises

par Mylene Belbezier

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Lionel Jacquot.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de SLTC - SOCIETES, LANGAGES, TEMPS, CONNAISSANCES , en partenariat avec 2L2S - Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales (laboratoire) depuis le 13-11-2018 .


  • Résumé

    Dotées de Responsabilités et Compétences Elargies depuis la loi LRU de 2007, les universités ont vu se développer leurs activités de gestion, à commencer par la gestion des ressources financières. A partir de 2016, la mise en œuvre de la réforme comptable GBCP (Gestion Budgétaire et Comptable Publique) participe du processus de rationalisation des établissements en modifiant les logiques et procédures budgétaires et comptables. A travers les dispositifs de gestion déployés à cet effet, il s'agit de saisir les mutations organisationnelles qui se jouent. Ce sont trois monographies d'universités aux statuts différents (Grand établissement, université, COMUE) qui permettront d'appréhender les discours de ceux qui sont chargés d'implémenter la réforme dans l'établissement, ainsi que les pratiques des gestionnaires dont l'activité est impactée. Le processus de rationalisation, guidé par un même cadre réglementaire défini à un niveau national, s'opère-t-il de la même manière dans les trois universités ? Quelle interprétation les personnels, d'une part des directions opérationnelles, d'autre part des composantes de formation et des laboratoires, en font-ils ? La question se pose avec d'autant plus d'acuité que les transformations s'accompagnent d'exigences en termes de professionnalisation et de spécialisation des acteurs. La compréhension de cette traduction des dispositifs de gestion budgétaire sur le terrain des universités, fondée sur l'analyse de documents administratifs et d'entretiens, sera complétée par l'étude des hauts-fonctionnaires qui contribuent à la légitimation du processus de rationalisation à l'échelle nationale, mais également à l'échelle européenne à l'heure où l'espace européen de l'enseignement supérieur est prédominant.

  • Titre traduit

    Higher education facing the challenge of budgetary and accounting rationalization : an investigation on the management instruments in three French universities


  • Résumé

    Since the LRU law in 2007, the universities have been given “Extended Responsibilities and Competencies” (Responsabilités et Compétences Elargies, RCE). Consequently, their activities of management have become more and more important, including the management of financial means. From 2016, the implementation of the accounting reform called GBCP (Gestion Budgétaire et Comptable Publique, i.e. Budgetary and accounting Public Management) is a part of the process of the institutions' rationalization by modifying the budgetary and accounting schemes and procedures. Through the instruments of management framed for this purpose, the aim is to understand the organizational changes that are occurring. Three monographs of universities with different states (“Grand établissement”, university, “COMUE”) will enable to grasp the speeches of those who have to implement the reform in the institution, along with the practices of the managers who see their activity impacted. Does the rationalization process, led by an identical regulatory framework designed on a national level, perform in the same way in the three universities? What interpretation do the staff, on the one hand from the operations management, on the other hand from departments and laboratories? The question is even more crucial that the transformations come with requirements in terms of professionalization and specialization for the actors. The understanding of this translation of budgetary management instruments in universities, based on the analysis of documents and semi-directed interviews, will be completed by the study of senior officials who contribute to the legitimization of the rationalization process on a national scale, but also on a European level while the European Higher Education Area is prevailing.