Complexité syntaxique dans la littératie des scripteurs sourds

par Mireille Gettler (Summa)

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Anne Lacheret-Dujour et de Caroline Bogliotti.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) , en partenariat avec Laboratoire MoDyCo (Nanterre) (laboratoire) depuis le 01-10-2020 .


  • Résumé

    La complexité linguistique est une notion amplement débattue mais seulement partiellement formalisée. Notre étude se veut une approche dans le contexte de la littératie chez les scripteurs sourds des notions de simplicité/complexité syntaxiques dans la perspective d'une extension à tous les contextes de productions écrites des définitions qui pourraient émerger au cours de notre recherche. Nous nous intéresserons sur le plan syntaxique aux productions, parmi d'autres, écrites par des adolescents sourds rassemblées dans des corpus partagés au laboratoire Modyco, université Paris Nanterre. Notre hypothèse est l'existence de régularités syntaxiques discriminantes de ces écrits d'une part par rapport au français académique, c'est-à-dire des erreurs ou maladresses récurrentes et caractérisées dans l'écrit, par des scripteurs sourds, de la langue française enseignée dans les institutions scolaires, et d'autre part par rapport aux écrits d'entendants de corpus appariés en terme de métadonnées adéquates à l'étude. Nous élaborerons à partir des corpus numérisés d'écrits sourds une cartographie des constructions syntaxiques  remarquables chez les scripteurs sourds. Nous chercherons à modéliser, en vue entre autre d'une automatisation de leur repérage, les patterns retenus et à conceptualiser les notions de complexité et de simplicité tout au moins de façon partielle. En élargissant la recherche, nous tenterons également de proposer une mesure que nous nommerons ‘entropique', soit quantitative soit a minima une échelle ordonnée catégorisée de la complexité d'une construction (phrase  ou syntagme).

  • Titre traduit

    Syntax complexity in deaf or hard of hearing people literacy


  • Résumé

    Linguistic complexity is an amply debated notion which has however been only partially formalized. In the context of deaf people literacy will will try to define the notions of syntactic simplicity and complexity that could be extended to others written works. On the level of syntax we are interested in written works by deaf teen agers gathered in corpuses, shared at the Modyco laboratory of the Paris Nanterre university. Our hypothesis is the existence of discriminating syntactic regularities in these writings with respect, on the one hand, to academic French as it is taught at school, and, on the other hand, with respect to the writings of people who can hear. We will try to prove these hypotheses from paired corpuses in terms of the metadata adequate to the study. Starting from the digitalized corpuses, we will elaborate a cartography of the remarkable constructions of deaf peoples' syntagmas. To begin with, we try to model, in order for example to build automatic recognitions, the retained patterns and to conceptualize the notions of complexity and simplicity, at least partially. By widening the research we will also try to suggest a measurement, labelled as ‘entropic measure', either quantitative or a minima, on an ordered categorized scale of the complexity of syntagms and phrases .