Création et constitution d'identité dans le théâtre de Claude Gauvreau

par Astrid Novat

Projet de thèse en Langue et littérature françaises ; littérature francophone

Sous la direction de Guillaume Bridet et de Jean-Marc Larrue.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté en cotutelle avec l'Université de Montréal , dans le cadre de École doctorale Lettres, Communication, Langues, Arts , en partenariat avec CPTC - Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (laboratoire) et de Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (equipe de recherche) depuis le 01-10-2020 .


  • Résumé

    Bien qu'il soit un auteur majeur de la littérature québécoise, Claude Gauvreau (1925-1971) n'est encore que peu étudié au Québec et sa renommée n'a pas franchi l'Atlantique. Pourtant, ce poète et dramaturge est un auteur important qui propose une œuvre d'une extraordinaire puissance créatrice et qui thématise de manière insolite un motif récurrent de la littérature québécoise, c'est-à-dire le rapport complexe qu'entretiennent identité, littérature et société. Son œuvre dramatique est particulièrement remarquable, dans la mesure où elle articule ce rapport sur plusieurs plans. En effet, dans la mesure où le statut de la langue tient une place capitale dans le processus de revendication identitaire du Québec, il affecte le statut du poète dans la communauté, qui, loin d'incarner le marginal cher à la tradition de la malédiction poétique, devient plutôt le porteur de l'affirmation d'une identité singulière commune. Il serait ainsi intéressant de montrer comment Gauvreau, grâce à ses personnages de poètes, fait du langage poétique et du poète lui-même le lien de la communauté mais aussi comment la privation de parole engendre l'aliénation et la destruction du corps social. Le contexte d'écriture des différentes pièces prolonge en outre l'enjeu poétique initial. La révolution tranquille, à l'origine d'un éveil de la conscience nationale, provoque au Québec un renouveau des formes poétiques et l'émancipation du modèle français. Ce renouveau s'exprime chez Gauvreau par la création d'une langue nouvelle qu'il nomme l'exploréen. Cette langue incarne dans son œuvre une nouvelle langue poétique fédératrice surpassant toutes les autres formes de création et qui permet aux personnages d'affirmer leur identité malgré la mort. Le but de notre thèse sera donc de mettre en avant la manière dont le théâtre de Gauvreau permet une réflexion sur le rôle essentiel de la langue poétique et du poète dans la société québécoise mais aussi sur la nécessité d'un renouvellement artistique dans un processus d'affirmation d'identité à la fois individuel et collectif.

  • Titre traduit

    Creation and constitution of identity in Claude Gauvreau's theatre


  • Résumé

    Even if he is a major and recognised author of the quebecois literature, Claude Gauvreau's (1925-1971) work is still poorly recognised within the academic world on both sides of the Atlantic. However, this poet and playwright is an important author who offers a crucial dramatic work staging patterns that constitute the heart of the quebecois literature, especially the link between language and identity. It is particularly outstanding as he articulates this bond on numerous scales. Indeed, as the status of language holds a meaningful place in a process of a national identity claiming process in Quebec, Gauvreau first shows how this bond affects the status of the poet in the community. Far from embodying the outsider dear to the French tradition, he becomes the bearer of the affirmation of a unique shared identity. It is thus interesting to show how Gauvreau, through the poet characters in his plays, makes of poetic language and the poet himself, the keystone of the community but also how the lack of a common language causes the alienation and the destruction of the social body. Moreover, the writing contexts of the different plays extends the initial poetical stake. The quiet revolution, occasioning a rise of national consciousness, causes in Quebec a renewal of poetic forms and the emancipations of the French model. The renewal is expressed by Gauvreau through the creation of a new language that he names « exploréen ». In his writing, this language embodies a new federative poetic language overcoming every other form of creation and that allows the characters to affirm their identity despite their death. The purpose of this thesis is to enlighten how Gauvreau's dramatic work encourages to reflect on the crucial role of poetic language and of the poet in the quebecois society but also on the necessity of an artistic renewal in a process of identity affirmation both individual and collective.