Les lieux de l'arrivée. Culture urbaine, trajectoires sociales et lieux d'accueil des étrangers immigrant à Paris entre 1889 et 1930

par Roxane Bonnardel-mira

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Stéphanie Sauget.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Humanités et Langues - H&L , en partenariat avec Centre Tourangeau d'Histoire et étude des Sources (laboratoire) depuis le 01-09-2020 .


  • Résumé

    Cette thèse propose d'explorer la manière dont l'espace urbain absorbe les populations étrangères arrivées depuis peu sur le sol parisien, dans le but de s'y installer, entre 1889 et 1930. Elle interroge les spécificités du parcours urbain des étrangers et de leur rencontre avec la ville et sa culture urbaine. D'une part, elle cartographie les lieux-ressources du point de vue des étrangers, en commençant notamment par le réseau formé par les institutions d'assistance dédiées aux étrangers (œuvres de charité, hôpitaux, dispensaires, cantines, librairies, etc.). D'autre part, en acceptant l'acculturation comme un processus social spatialisé, elle retrace des trajectoires migrantes : comment la fréquentation d'un lieu peut-elle faciliter des apprentissages (linguistiques, culturels, sociaux et symboliques) et ouvrir sur d'autres espaces de la capitale ? Les perceptions qu'ont les étrangers de l'espace urbain parisien, de ses ressources et de ses dangers, seront étudiées pour estimer le poids de la culture urbaine dans la réussite d'un projet d'installation à Paris. Enfin, l'élaboration d'un dispositif spatialisé de surveillance des étrangers parisien par la police durant les années 1920 sera étudiée pour comprendre comment les discours et réactions entourant les concentrations résidentielles des étrangers se renouvellent avec la nationalisation progressive de la société française.

  • Titre traduit

    Places of arrival. Urban culture, social trajectories and welcoming places experienced by immigrants in Paris between 1889 and 1930.


  • Résumé

    This thesis proposes to explore how the Parisian urban space absorbed foreign populations arrived between 1889 and the beginning of the 1930s. It aims at grasping the relationship between foreigners and the city by the places they experienced. First, it seeks to map migrant itineraries through and within the city to picture connections established between places welcoming immigrants (such as charitable homes, hospitals, canteens, libraries, etc.). Second, by defining acculturation as a social and spatialized process, it traces migrant trajectories in order to apprehend which cultural, social, and symbolic knowledge foreigners found during the interactions experienced in these places and how frequenting a place opened to other spaces in the capital and contributed to shaping social trajectories. Lastly, this thesis aims to understand perceptions of the Parisian urban space, - its resources and its threats -, foreigners experienced during the first steps taken by in the city, in order to estimate the influence of urban culture on the success of a settlement project in Paris.