Inclusion et accès aux loisirs : le quotidien des personnes handicapées « non institutionnalisées » à Paris

par Sergio Avalos magana

Projet de thèse en Sciences de l'éducation et de la formation

Sous la direction de Didier Seguillon.


  • Résumé

    Cette recherche porte sur l'analyse des perceptions et du vécu quotidien, en termes d'inclusion, des Personnes Handicapées (PH) et leurs familles à Paris, afin de comprendre et expliquer comment des barrières (comportementales et environnementales) (ONU, 2006) à l'inclusion des PH sont créés et/ou renforcées ? Mais aussi d'éclaircir les rapports transformatifs et sensibles entre les PH, les établissements, l'espace public et la ville dans les limites des exigences des institutions internationales multilatérales. Nous confrontons ainsi la notion de « Ville inclusive » telle que posée par exemple par « Habitat III » au « Droit à la Ville » selon Henri Lefebvre (1968) ou encore la « Smart City inclusive » à la ville « conviviale » (Illich, 1973) et à « l'art d'habiter » (Illich, 1984). De manière plus concrète, nous souhaitons étudier la question de l'inclusion et l'accès des personnes handicapées « non institutionnalisées » aux activités proposées par, certains des 50 centres d'animation, 17 conservatoires et 57 bibliothèques municipales à Paris.

  • Titre traduit

    Inclusion and access to leisure: the daily life of "non-institutionalized" Persons with Disability in Paris


  • Résumé

    This research focuses on the analysis of perceptions and everyday life, in terms of inclusion, of Persons with Disability (PwD)s and their families in Paris, in order to understand and explain how barriers (behavioral and environmental) (UN, 2006) to inclusion are created and / or strengthened? But also to clarify the transformative and sensitive relationships between PwDs, institutions, public space and the city within the limits of the requirements of multilateral international institutions. We thus confront the notion of "inclusive city" as posited for example by "Habitat III" to "Right to the City" according to Henri Lefebvre (1968) or the "inclusive Smart City " to the "convivial" city (Illich, 1973) and the "art of living" (Illich, 1984). More concretely, we wish to study the question of the inclusion and access of "non-institutionalized" PwD to the activities proposed by some of the 50 animation centers, 17 conservatories and 57 municipal libraries in Paris