Thèse en cours

Ville nouvelle de Diamniaido: le projet rapide d'un nouvel ordre urbain en construction à Dakar (2012-2024).

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Khalifa ababacar Beye
Direction : David GibandMichel Rochefort
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Aménagement
Date : Inscription en doctorat le 13/03/2020
Etablissement(s) : Perpignan en cotutelle avec Université du Québec à Montréal
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale INTER-MED (Perpignan ; 2011-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Acteurs, ressources et territoires dans le développement (Montpellier ; Perpignan)

Résumé

FR  |  
EN

Ce projet de thèse aborde un sujet abondamment discuté mais peu étudié : la façon de penser le développement urbain par une action de « villes nouvelles » dans les pays du Sud. La recherche tente, à travers l'analyse des actions concrètes et du cadre discursif à partir desquels les acteurs de communauté variées ont mobilisé pour concevoir et construire une ville nouvelle à Diamniadio, de répondre à la question suivante : « dans un contexte de mondialisation, de quelle manière ce projet de ville nouvelle de Diamniadio contribue-t-il à favoriser le développement urbain au Sénégal ? ». Plus particulièrement, elle met l'accent sur la pluralité des acteurs autour de ce projet de « ville nouvelle », les décisions politiques, les stratégies mobilisées ainsi que la finalité des actions adoptées dans un cadre de développement urbain au Sénégal. Face à une multiplication des expériences d'action de « villes nouvelles » un peu partout dans les pays du Sud, notre objectif principal est de connaitre et comprendre les motivations complexes qui caractérisent les acteurs et leurs composantes ainsi que leurs relations dans la construction de nouvelles formes urbaines. Afin d'atteindre ce but et de répondre au questionnement énoncé, notre recherche épouse une approche qualitative et procède par une méthodologie dans une triple perspective. Tout d'abord, je procéderai par une étude de cas approfondie et significative de la ville nouvelle de Diamniadio à travers son contexte, les caractéristiques des acteurs mobilisés, leurs motivations et leurs stratégies, les objets et les instruments adoptés pour concevoir, fabriquer et qualifier une forme urbaine au Sénégal. Cela nous mènera à la réalisation d'entretiens semi-directifs avec les acteurs institutionnels et les acteurs « ordinaires » , et enfin élaborer une analyse qualitative de notre étude de cas pour une compréhension du phénomène étudié. Si ce projet de thèse s'inscrit avant tout dans le domaine des études urbaines, il se situe aussi à la croisée des écrits dans les champs des théories du développement urbain, de l'utopie urbaine, des politiques urbaines et de la sociologie de la planification urbaine. L'idée est de procédé tel un entonnoir. En effet, nous allons passer en revue la littérature scientifique existante, tout en nous positionnant toujours en dernière instance, sur ce que nous entendons par une « sociologie de la planification urbaine », domaine de recherche dans lequel s'inscrit principalement notre projet de thèse. Il s'agit de comprendre comment une planification urbaine s'inscrit dans une société. Ainsi, les démarches fondées sur des actions concrètes et la production de discours idéologiques, nous semble plus riches que les techniques et les recettes. De plus, ayant autrefois travaillé au service des collectivités locales, nous mesurons combien la capacité critique dans le champs des études urbaines peut être essentiel pour les actions au service de la ville. Dans ce sens, le travail consistera donc à identifier trois champs disciplinaires connexes avec notre domaine d'étude. Il sera question de les présenter tout en montrant ce qui nous intéresse dans chacun d'eux, et ce qui nous en distancie. Cependant, nous allons les parcourir non pas pour élaborer une critique de ces champs disciplinaires qui sont autant larges et très complexes, mais juste pour tenter de définir les contours disciplinaires qui, selon nous coïncident avec notre domaine de recherche. Nos préoccupations s'attachent toutefois à des travaux et des outils conceptuels qui proviendraient également de la sociologie, de la géographie sociale, de l'urbanisme opérationnel et de la science politique à travers la conception et la construction des nouvelles formes urbaines dans leurs aspects institutionnels, administratifs et politiques. Nous considérons comme corpus théorique les « villes nouvelles » que nous entendons explorer profondément. Dans l'ouvrage de référence que constitue le Dictionnaire de l'urbanisme et de l'aménagement , les villes nouvelles sont définies comme des « villes planifiées dont la création a été décidée par voie administrative, en général dans le cadre d'une politique d'aménagement régional » (Merlin et Choay, 1996). Cette étude approfondie est significative si nous découvrons comment se manifestent et évoluent les dynamiques des actions urbaines à l'œuvre dans ce phénomène urbain. Toutefois, la réalisation de ce travail nécessite la mise en relation d'un sous-concept à savoir l'action urbaine, que nous entendons opérationnaliser pour explorer l'interconnectivité de certaines dimensions de ce corpus théorique, essentielle dans l'illustration de notre problématique de recherche.