Thèse en cours

Adaptation de la viticulture aux impacts du changement climatique - étude de pratiques territorialisées dans le Val de Loire et la vallée du Rhône

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Corentin Thermes
Direction : Isabelle La jeunesse
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Géographie
Date : Inscription en doctorat le 17/09/2018
Etablissement(s) : Tours
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la Société : Territoires, Économie et Droit (Centre-Val de Loire ; 2018-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Cités Territoires Environnement et Sociétés (Tours ; 2004-....)
Equipe de recherche : DATE - Dynamique et Action Territoriales et Environnementales

Résumé

FR  |  
EN

Les impacts du changement climatique sur la viticulture française et les voies d'adaptation sont aujourd'hui, sur le plan scientifique, relativement bien identifiés (Brisson et Levrault, 2010 ; Ollat et al, 2015 ; Quénol, 2014 ; Touzard et Ollat, 2015). A moyen terme, en région Centre - Val de Loire, l'enjeu principal décrit est la modification des caractéristiques des vins en lien avec l'augmentation de la température atmosphérique (Bonnefoy et al, 2014). Pour d'autres vignobles, notamment ceux du Sud-Est de la France, la question du maintien des vignobles est posée en raison de l'aridification du climat conduisant à un stress hydrique permanent (Lereboullet, 2015). Si ces connaissances scientifiques sur l'adaptation de la viticulture sont aujourd'hui étoffées et stabilisées (Collectif, 2016), leur mise en oeuvre dans les vignobles reste cependant largement à construire. L'appropriation des connaissances par les filières viticoles régionales et les exploitations viticoles locales dans le cadre des stratégies nationales et régionales d'adaptation de la viticulture au changement climatique est aujourd'hui un réel chantier. Comment intégrer le changement climatique dans les décisions des chefs d'entreprises viticoles ? Qu'est-ce qui favorise ou nuit à l'appropriation des connaissances ? Dans ce contexte, quels sont les choix opérés par les filières et les exploitations viticoles pour répondre à court, moyen et long terme aux enjeux du changement climatique sur leur territoire ? Ainsi, ce projet de thèse de trois années cherche d'une part à comprendre quels sont les mécanismes d'appropriation des connaissances de l'impact du changement climatique sur la viticulture et d'autre part à identifier les multiples stratégies locales d'adaptation des exploitations viticoles. Sites d'étude La thèse propose d'analyser deux régions viticoles : la Région Centre-Val de Loire et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur avec une analyse comparative. Méthodes d'analyses L'analyse des modalités d'appropriation des connaissances de l'impact du changement climatique sur la viticulture va nécessiter, en premier lieu, de réaliser un état de l'art des connaissances sur les impacts du changement climatique sur le vignoble en général et pour les deux régions étudiées. Une attention particulière sera portée au contenu des stratégies régionales d'adaptation au changement climatique en Région Centre-Val de Loire et en Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ensuite, une analyse de la gouvernance (Bressers et al., 2013) de la stratégie régionale d'adaptation au changement climatique de la viticulture permettra d'identifier ce qui favorise ou freine l'appropriation des connaissances et le développement d'instruments et d'outils nécessaires à l'adaptation. Une analyse des réseaux sociaux (Social Network Analysis, Knoke, 1990) sera conduite en parallèle pour identifier les réseaux de diffusion ainsi que les personnes ressources clés. Enfin, une recherche pour identifier les multiples stratégies locales d'adaptation des exploitations viticoles sera menée auprès d'un échantillonnage conduit en fonction de la typologie des exploitations viticoles des deux régions étudiées. Ce travail de thèse reposera sur une série d'enquêtes et d'entretien semi-directifs auprès d'exploitants agricoles et de gestionnaires des filières. Adossement à un projet Le projet de thèse s'appuiera sur l'environnement de travail et sur les avancées du projet financé de FEADER de la Région Centre-Val de Loire CLIMENVI « Intégrer le changement climatique dans les décisions des chefs d'entreprises viticoles pour les vignobles du Centre Val de Loire. » coordonné par la Chambre d'Agriculture du Loire-et-Cher et qui débutera en juin 2018.