Etude des croyances, de la régulation émotionnelle et des facteurs de personnalité dans l'addiction sexuelle

par Komlan Hegbe

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Christian Réveillère et de Servane Barrault.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Humanités et Langues - H&L , en partenariat avec Fouquereau (laboratoire) depuis le 03-10-2017 .


  • Résumé

    La clinique des conduites addictives met en évidence la dysrégulation des émotions qui rendrait difficile voire impossible l'émergence et/ou le traitement cognitif de ces dernières. Les personnes addicts auront tendance à externaliser leurs tensions internes par des comportements problématiques (Mirabel-Sarron, 2012). Dans le cadre des addictions sexuelles, la littérature montre une forte prévalence d'abus sexuels : les conduites sexuelles sont utilisées de façon dysfonctionnelles pour réguler le stress et les émotions (Duriez, 2016). Ainsi, ces sujets agissent de façon impulsive pour retrouver une certaine homéostasie psychique en réponse aux affects anxio-dépressifs. En effet, il existerait des liens entre hauts niveaux d'impulsivité et sévérité des symptômes dans les addictions de manière générale (Billieux, Rochat, et Van der Linden, 2014). Plus particulièrement chez les addicts sexuels, l'impulsivité s'exprime dans le domaine de la sexualité (Reid et al., 2015 ; Emond, Nolet, Cyr, Rouleau, et Gagnon, 2016). Dans une perspective catégorielle, les troubles de personnalité marqués par des traits d'impulsivité seraient déterminants dans les conduites addictives (Barrault et Varescon, 2012). Chez les addicts sexuels, une prévalence importante du trouble de personnalité borderline a été mise en évidence (Barrault, Hegbe, Bertsch, Courtois, 2016). Il serait pertinent d'évaluer chez ces sujets l'ensemble des troubles de personnalité. Par ailleurs, peu d'études à notre connaissance ont porté sur l'impact de l'exposition précoce des sex-addicts aux contenus et comportements sexuels. Hayez (2002) avait estimé que la confrontation des adolescents au matériel sexuel de manière précoce peut entraîner une hyperérotisation avec une sexualité abondante et le primat du plaisir recherché sur la relation et donc la recherche frénétique d'une sensation plutôt que d'un lien affectif (Estellon, 2016). Ces expériences précoces venant perturber ces adolescents dans leurs représentations et croyances sur la sexualité seraient à l'origine de difficultés de régulation des conduites sexuelles. Notre objectif dans le cadre de cette thèse est de vérifier les liens entre régulation émotionnelle, dimensions de l'impulsivité et addiction sexuelle et d'étudier les traits et troubles de personnalité dans cette addiction. Pour cela, nous allons proposer à des sujets présentant des difficultés de conduites sexuelles (recrutés dans les groupes et forums de discussion sur les activités sexuelles et en Centre de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie) un questionnaire composé d'échelles de dépistage de l'addiction sexuelle (SAST, outil PEACCE), d'une échelle multidimensionnelle d'impulsivité (UPPS), d'une échelle de régulation émotionnelle (DERS-F) et d'une échelle de recherche de sensation (AISS). La personnalité sera évaluée dans ses composantes normales et pathologiques, à la fois de façon dimensionnelle (BFI-11) et catégorielle (PDQ-4+). Enfin dans une démarche qualitative, au moyen d'entretiens cliniques, nous étudierons les représentations et croyances sur la sexualité et les modalités potentielles d'exposition précoce à la sexualité chez les sex-addicts. Il s'agit d'une part de contribuer à la connaissance de cette problématique et d'autre part de proposer des pistes pour mieux comprendre la souffrance de ceux qui présentent cette dépendance, adapter le diagnostic, l'accueil et la prise en charge, en y intégrant l'influence des facteurs environnementaux et psychosociaux.

  • Titre traduit

    Study of beliefs, emotional regulation and personality factors in sexual addiction


  • Résumé

    The clinic of addictive behaviours highlights the dysregulation of emotions which would make it difficult or even impossible for them to emerge and/or to be treated cognitively. Addicts tend to externalize their internal tensions through problematic behaviours (Mirabel-Sarron, 2012). In the context of sexual addictions, the literature shows a high prevalence of sexual abuse: sexual behaviours are used dysfunctionally to regulate stress and emotions (Duriez, 2016). Thus, these subjects act impulsively to regain a certain psychic homeostasis in response to anxiety and depressive affects. In fact, there are links between high levels of impulsivity and symptom severity in addictions in general (Billieux, Rochat, and Van der Linden, 2014). In sexual addicts in particular, impulsivity is expressed in the area of sexuality (Reid et al., 2015; Emond, Nolet, Cyr, Rouleau, & Gagnon, 2016). From a categorical perspective, personality disorders marked by impulsivity traits would be a determining factor in addictive behaviours (Barrault and Varescon, 2012). Among sexual addicts, a significant prevalence of borderline personality disorder has been demonstrated (Barrault, Hegbe, Bertsch, Courtois, 2016). It would be relevant to assess all personality disorders in these subjects. Furthermore, few studies to our knowledge have focused on the impact of early exposure of sex-addicts to sexual content and behaviours. Hayez (2002) had estimated that the early confrontation of adolescents with sexual material can lead to hypererotism with abundant sexuality and the primacy of pleasure sought over the relationship and thus the frenetic search for a sensation rather than an emotional bond (Estellon, 2016). These early experiences disturbing these adolescents in their representations and beliefs about sexuality are said to be the cause of difficulties in regulating sexual behaviour. Our objective in this thesis is to verify the links between emotional regulation, dimensions of impulsivity and sexual addiction and to study the personality traits and disorders in this addiction. For this purpose, we are going to propose to subjects with sexual behavioural difficulties (recruited in groups and discussion forums on sexual activities and in the Centre for Accompanying Care and Prevention in Addictology) a questionnaire composed of sexual addiction screening scales (SAST, PEACCE tool), a multidimensional impulsivity scale (UPPS), an emotional regulation scale (DERS-F) and a sensation-seeking scale (AISS). Personality will be assessed in its normal and pathological components, both dimensionally (BFI-11) and categorically (PDQ-4+). Finally, in a qualitative approach, using clinical interviews, we will study representations and beliefs about sexuality and potential modalities of early sexual exposure in sex-addicts. The aim is, on the one hand, to contribute to the knowledge of this problem and, on the other hand, to propose ways to better understand the suffering of those who present this addiction, to adapt the diagnosis, the reception and the care, by integrating the influence of environmental and psychosocial factors.