Thèse en cours

Anatomie des réseaux commerciaux transpyrénéens au XVIIè siécle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aurian Meunier
Direction : Patrice Poujade
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Histoire
Date : Inscription en doctorat le 22/09/2017
Etablissement(s) : Perpignan
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale INTER-MED (Perpignan ; 2011-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : UMR 5136 FRAMESPA

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Depuis quelques années, les réseaux commerciaux de l'époque moderne font l'objet de travaux tendant à en comprendre l'extension ou à en étudier le fonctionnement et l'importance, ce qui a permis, entre autres, de réévaluer nettement le rôle de la circulation au sein de sociétés anciennes que l'on a trop souvent présentées comme immobiles. Aujourd'hui, il convient d'élargir la perspective afin d'essayer d'avoir une vision plus globale de ces réseaux, des lieux, des routes et des acteurs qui les animent sur une longue distance allant du Massif central au sud de la Catalogne et de l'Aragon, voire au-delà. L'existence d'une documentation spécifique (plusieurs registres particuliers de marchands toulousains fournissant les marchands migrants sur leur passage vers la péninsule Ibérique), encore inexploitée et qui servira de matériau de base (à compléter par des dépouillements chez des notaires sur les chemins de la migration et dans les villes d'arrivée, et par d'autres types de sources), devrait permettre de dresser une géographie des relations commerciales transfrontalières dans une large partie du XVIIe siècle, et de s'interroger sur de possibles évolutions en réponse aux événements militaires opposant France et Espagne qui imprègnent fortement la période considérée. S'inscrivant dans une approche historique faisant la part belle aux acteurs, cette thèse s'intègrera dans la réflexion en cours sur les jeux d'acteurs aux frontières en prenant comme champ d'expérimentation un large territoire de part et d'autre des Pyrénées. La démarche sera à la fois quantitative (à partir de la mise en œuvre d'une base de données des centaines de marchands et transporteurs rencontrés dans les sources) et qualitative (par l'analyse des réseaux). Ainsi, un « portrait » général (portrait moyen) se dessinera à partir duquel se dégageront des trajectoires - au plus près des chemins - propres à éclairer le portrait moyen et à l'interroger. Le jeu sur les échelles sera donc primordial dans ce travail placé entre échelle « méso » (sinon macro) et échelle micro. Les thèmes qui devraient se dégager de cette étude permettront de réfléchir à la place de l'individu dans les réseaux, à son autonomie ou non, à la création, au maintien et au déploiement des réseaux, voire à leur probable plasticité, à l'impact des guerres et plus généralement de la conjoncture, à la question de la confiance, du crédit et de la réputation, à celle de la dépendance économique et de la domination dans et hors des réseaux, à l'intégration sociale, économique, culturelle des migrants, au rôle des femmes et, bien sûr, à la place de la frontière dans les relations commerciales.