Les discours et pratiques de la transformation de l'enseignement supérieur libanais par et pour l'innovation: entre pression internationale et configurations locales .

par Zeina El Hayek

Projet de thèse en Sciences humaines et humanités nouvelles spécialité Sciences de gestion et du management

Sous la direction de Jean-Claude Ruano-borbalan et de Nehmé Azoury.

Thèses en préparation à Paris, HESAM , dans le cadre de École doctorale Abbé Grégoire , en partenariat avec HT2S - Histoire des technosciences en société (laboratoire) et de Conservatoire national des arts et métiers (France) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 25-11-2019 .


  • Résumé

    Depuis plus de vingt-cinq ans, la promotion des savoirs pour l'innovation, par des méthodes pédagogiques innovantes, pluridisciplinaires et par projet, est désormais – certes à des degrés divers- l'objectif principal des politiques de transformation de l'enseignement supérieur au plan mondial. Le paysage mondial de ce secteur s'est modifié pour faire face à cette tendance majeure. Notre recherche vise à comprendre les tenants et les aboutissants de la transformation de l'enseignement supérieur libanais par et pour l'innovation, dans une perspective socio-historique et institutionnelle à une échelle internationale et nationale, en se centrant sur deux études de cas d'universités au Liban : la LAU (Lebanese American University) et l'USEK (Université Saint Esprit Kaslik). Notre travail analysera les discours (et pratiques) de gouvernance des universités libanaises, notamment au regard des discours internationaux d'incitation à l'innovation/modernisation de l'enseignement supérieur, dans le but de les comparer et de comprendre comment ils sont repris et adaptés. Notre recherche portera de ce fait, à une échelle d'observation «mezzo-sociale» et institutionnelle, sur les moteurs et de la gouvernance du changement au sein des programmes pédagogiques «innovants» et les transferts ou usages de savoirs issus de la recherche ; sur les processus de diffusion des nouvelles politiques de développement des compétences et de l'innovation. Nous nous interrogerons sur les raisons et les besoins qui incitent à ces changements mais également les formes et l'incarnation des processus d'innovation et d'incitation à l'innovation. IL s'agira donc de comprendre et analyser les transformations en cours dans l'enseignement supérieur Libanais, alors même que celui-ci semble tiraillé entre les processus internationaux de transfert et d'imitation autour des discours d'innovation, d'une part, et les traditions et les réalités issues d'une histoire complexe d'autre part.

  • Titre traduit

    The discourses and practices of the transformation of Lebanese higher education by and for innovation: between international pressure and local configurations.


  • Résumé

    For more than twenty-five years, the promotion of knowledge for innovation, through innovative, multidisciplinary and project-based pedagogical methods, has – certainly to varying degrees – the main objective of policies for the transformation of higher education at the global level. The global landscape of this sector has changed in response to this major trend. Our research aims to understand the ins and outs of the transformation of Lebanese higher education by and for innovation, from a socio-historical and institutional perspective at an international and national level, focusing on two university case studies in Lebanon: The LAU (Lebanese American University) and USEK (Holy Spirit University of Kaslik). Our work will analyze the governance discourses (and practices) of Lebanese universities, particularly with regard to international discourses encouraging innovation/modernization of higher education, in order to compare them and understand how they are taken up and adapted. Our research will therefore focus, on a 'mezzo-social' and institutional observation scale, on the drivers and governance of change within 'innovative' curricula, and the transfer or use of knowledge resulting from research; on the dissemination processes of new policies for skills development and innovation. We will examine the reasons and needs for these changes, as well as the forms and embodiment of innovation processes and incentives for innovation, even though this sector seems to be torn between international processes of transfer and imitation around innovation discourses on the one hand, and traditions and realities stemming from a complex history on the other.