Thèse en cours

Les facteurs déterminants de la prise en charge des lombalgies non-spécifiques en thérapies manuelles.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gaetan Barbier
Direction : François Cottin
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Sciences du sport et du mouvement humain
Date : Inscription en doctorat le 01/10/2018
Etablissement(s) : université Paris-Saclay
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : CIAMS - Complexité, Innovation, Activités Motrices et Sportives
référent : Faculté des sciences du sport

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Les lombalgies représentent une condition très fréquente dans la population générale, et concerne tous les âges. Elles sont définies comme des douleurs situées entre la 12ème côte et le pli fessier et représentent l'une des principales causes de handicap dans le monde. Malgré leur forte fréquence et l'augmentation de données probantes à ce sujet sur les 20 dernières années, l'étiologie reste encore peu connu et la prise en charge demeure complexe. Il semblerait que la lombalgie soit une condition multifactorielle, incluant des facteurs psychologiques, sociales, génétiques et biophysiques. À ce titre, les lombalgies pourraient être considérées comme une condition chronique comparable à l'asthme ou à la migraine caractérisée par des épisodes répétés de douleur et une diminution ou une absence de symptôme entre ces épisodes. Devant ces connaissances et face à la complexité d'identifier une source de la douleur, des modifications ont été apportées aux principales recommandations nationales de pratique clinique privilégiant maintenant une approche bio-psycho-sociale. L'accent est désormais davantage mis sur l'autogestion via des conseils à destination du patient, les thérapies physiques et psychologiques ainsi que certaines formes de médecine complémentaire, et moins sur les traitements pharmacologiques et chirurgicaux. Un travail important est également mis en place pour tenter d'identifier des sous-groupes de patients atteints de lombalgies en fonction de leur possible réponse aux traitements, permettant ainsi de proposer la thérapeutique la plus adaptée. En résumé, Les approches conservatrices sont efficaces pour un certain nombre de patient mais la prise en charge de la lombalgie reste un défi. Il est donc important i) d'identifier des sous-groupes au sein des patients souffrant de lombalgies et ii) d'identifier des sous-groupes de patients répondant ou non à une prise en charge en thérapie manuelle afin de pouvoir proposer le traitement le plus adapté aux patients. Il semblerait que des facteurs tirés de l'anamnèse et de l'examen clinique puissent prédire la réussite d'un traitement en thérapie manuelle mais le niveau de preuve reste faible et pourrait être compléter par des variables physiologiques. C'est pourquoi nous souhaitons dans un premier temps, effectuer une revue systématique et critique de la littérature qui permettra d'identifier des déterminants de la réponse à une prise en charge par thérapie manuelle dans le cadre des lombalgies non-spécifiques. Puis, nous souhaitons mettre en place une étude de type cohorte afin d'identifier ou de confirmer des facteurs déterminants de la réponse à un traitement en thérapie manuelle dans le cadre des lombalgies, issus de la revue de littérature et d'autres facteurs physiologique ou l'utilisation de variables proxy tels que la présence ou non de douleurs associées à la lombalgie.