Thèse en cours

De la prière. Formes, formations, transformations.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Chloé Mathys
Direction : Samuel LézéGhislain Waterlot
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Philosophie
Date : Inscription en doctorat le 01/10/2018
Etablissement(s) : Lyon, École normale supérieure en cotutelle avec Université de Genève. Faculté de théologie
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale de philosophie (Lyon ; Grenoble ; 2007-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut d'Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités (Lyon ; 2016-....)

Résumé

FR  |  
EN

Prendre en compte la mouvance du champ religieux contemporain, notamment en raison du développement de spiritualités athées, invite à faire état de nouvelles manières de prier. De ce fait, il existe un enjeu contemporain à la recherche de principes de variations de cette pratique universelle qu’est la prière. Les études la concernant procèdent pourtant le plus souvent par réduction : d’un côté la philosophie des religions la lit comme expression d’un sentiment de dépendance à l’égard du Dieu des monothéismes, de l’autre les sciences sociales se focalisent sur la socialisation antérieure à l’expérience. Cette thèse plaide ainsi pour une approche a posteriori des pratiques et usages de la prière, pour en dégager des principes, à partir du recours à des observations et des entretiens compré-hensifs. La prière pourra ainsi être étudiée selon trois dimensions. À partir d’observations et d’entretiens d’explicitation, la prière sera décrite comme activité observable, comme fait religieux partiellement codifié. À partir de la phase interprétative des entretiens, elle sera étudiée comme pra-tique qui s’insère dans une structure de sens, de représentations. Enfin, à partir d’une phase de con-ceptualisation des entretiens, elle sera analysée comme dispositif dans la constitution personnelle et collective d’une éthique et d’une esthétique de l’existence.