Etude des procédés basse température en vue de l'élimination non réactive des goudrons contenus dans du syngas.

par Rita Harb

Projet de thèse en Energétique et génie des procédés

Thèses en préparation à l'Université Paris sciences et lettres , dans le cadre de Ecole doctorale Ingénierie des Systèmes, Matériaux, Mécanique, Énergétique , en partenariat avec Energétique et Procédés (laboratoire) , CES - Centre Efficacité énergétique des Systèmes (equipe de recherche) et de MINES ParisTech (établissement opérateur d'inscription) depuis le 01-01-2019 .


  • Résumé

    La biomasse est considérée comme une ressource capable de fournir jusqu'à 30% du gaz en France. Diverses techniques de conversion de biomasse en gaz existent, dont la pyrolyse et la gazéification. Indépendamment de la technique de conversion, les effluents gazeux contiennent fréquemment des goudrons et des particules solides, ainsi que du CO2 et autres gaz inadmissibles dans le réseau de gaz naturel. Leur traitement est nécessaire, mais à ce jour représente une pénalité économique et énergétique. Les systèmes de condensation solide de polluants à températures cryogéniques sont développés au CES principalement pour le CO2. Cette thèse cible l'extension des outils de modélisation de condensation solide à des températures faibles pour la capture de goudrons, et d'autres particules. La modélisation à effectuer portera sur l'élimination stricte des goudrons et d'autres composés condensables de la phase gazeuse. Ces composés forment une source de problèmes d'encrassement et de désactivation dans les processus catalytiques, tel que la méthanation.

  • Titre traduit

    Study of low temperature processes for non-reactive elimination of tars from the syngas.


  • Résumé

    Biomass is considered as an energy resource capable of supplying up to 30% of gas in France. Various techniques for converting biomass to gas exist, including pyrolysis and gasification. Regardless of the conversion technique, gaseous effluents are frequently charged in tars and solid particles, as well as CO2 and other compounds that are incompatible with the natural gas network. Their treatment is therefore necessary; however, it presents to date an economic burden and an energy penalty. Condensation systems for pollutants at cryogenic temperatures are developed at CES mainly for CO2. This thesis targets the extension of condensation modeling tools at low temperatures for the capture of tars, and other chemical compounds. The modeling to be performed will focus on the stringent removal of tars and other condensable compounds from the gas phase. These compounds are source of clogging and deactivation problems in catalytic processes, such as methanation.