Thèse en cours

Role du muscle lisse et de l'épithélium bronchique sur la migration monocytaire dans la pathologie de l'asthme

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu en 2018. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Hannah Levardon
Direction : Patrick Berger
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Biologie Cellulaire et Physiopathologie
Date : Soutenance en 2018
Etablissement(s) : Bordeaux
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la vie et de la santé (Talence, Gironde ; 1993-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Marthan
Jury : Président / Présidente : Patrick Blanco
Examinateurs / Examinatrices : Patrick Berger
Rapporteurs / Rapporteuses : Anne Tsicopoulos, Régis Matran

Résumé

FR  |  
EN

L'asthme est une maladie chronique obstructive des voies aériennes qui touches 300 millions d'individus dans le monde. La physiophatologie de l'asthme s'articule autour de trois caractéristiques : l'hyperréactivité des voies aériennes, l'inflammation et le remodelage bronchique. Ce dernier joue un role prépondérant dans le sévérité de la maladie. Le muscle lisse bronchique et l'épithélium sont particulièrement touché par le remodelage bronchique, induisant des changement phénotypiques majeurs, notamment au niveau de l'inflammation. L'inflammation se caractérise par l'infiltration de cellules immunitaire dans le tissu bronchique et les voies aériennes et du nombreux types de cellules inflammatoire sont impliqué dans l'asthme, tels que les lymphocytes T, mastocytes, neutrophiles, macrophages ou encore monocytes. Premièrement considérés comme une source de réapprovisionnement des macrophages, de nombreuses études ont aujourd'hui montré le rôle des monocytes dans l'asthme. Le but de cette thèse est d'étudier le relation entre les monocytes et les cellules structurales que sont les cellules musculaires lisses et épithéliales bronchique.