LA PATRIMONIALISATION DES ÉVÈNEMENTS SPORTIFS : LE CAS DU LACANAU PRO

par Francis Adolin

Projet de thèse en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Jean-François Loudcher et de André Suchet.

Thèses en préparation à Bordeaux , dans le cadre de Sociétés, Politique, Santé Publique , en partenariat avec Laboratoire Cultures, Education, Sociétés (laboratoire) et de Vie sportive (equipe de recherche) depuis le 01-11-2017 .


  • Résumé

    Cette thèse s'intéresse à la relation entre événement sportif et patrimoine. Elle porte sur une analyse du Lacanau Pro (événements sportifs de surf qui se déroule chaque année au mois d'août à Lacanau, en Gironde depuis 1979) comme évènement sportif patrimonial. En empruntant des éléments d'étude à l'histoire et à la sociologie, elle se présente à priori comme une analyse socio-historique pourtant elle en est bien différente. En effet, elle ne cherche pas à comprendre à la lumière du passé comment le Lacanau Pro fonctionne mais cherche plutôt à appréhender les conditions d'ancrage durable de l'événement sur le territoire canaulais. Dans ce contexte, elle s'inscrit dans le prolongement de la structure fondamentale du concept d'événement sportif patrimonial (ESP) au regard du nouveau champ d'étude ouvert par Chappelet (2014) sur la perception des événements sportifs comme des objets patrimoniaux immatériels en référence à la définition du patrimoine que donne l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Ce travail vise donc à montrer, dans une démarche de type qualitatif, comment faire dialoguer les méthodes de sociologie, d'histoire et celles du concept de patrimonialisation des événements sportifs au sein du champ des STAPS en se posant la question de l'éventuelle reconnaissance du Lacanau Pro comme élément patrimonial immatériel.

  • Titre traduit

    HERITAGE OF SPORTS EVENTS: THE CASE OF LACANAU PRO


  • Résumé

    This thesis focuses on the relationship between sporting event and heritage. It relates to an analysis of Lacanau Pro (sporting and surfing events which take place every year in August in Lacanau, in Gironde since 1979) as a heritage sporting event. By borrowing elements of study from history and sociology, it appears primarily as a socio-historical analysis, yet it is very different. Instead of seeking to understand how the Lacanau pro works, in the light of the past, rather we seek to understand the conditions for the lasting anchoring of the event on the Canaulais territory. In this context, it is an extension of the fundamental structure of the concept of heritage sporting event (ESP) regarding the new field of study opened by Chappelet (2014) on the perception of sporting events as intangible heritage objects. With reference to the definition of heritage given by the United Nations Educational, Scientific, and Cultural Organization (UNESCO). This work, therefore, aims to show a qualitative approach on how to bring together the methods of sociology, history and the concept of heritage-building of sporting events within the field of STAPS by asking the question of possible recognition of Lacanau Pro as an intangible heritage element