Thèse en cours

Effets obésogènes de contaminants alimentaires perturbateurs endocriniens : approche transgénérationnelle et mécanismes épigénétiques

FR  |  
EN

Accès à la thèse

Triangle exclamation pleinLa soutenance a eu lieu le 02/07/2019. Le document qui a justifié du diplôme est en cours de traitement par l'établissement de soutenance.
Auteur / Autrice : Axelle Brulport
Direction : Marie-Christine Chagnon
Type : Projet de thèse
Discipline(s) : Physiologie
Date : Inscription en doctorat le
Soutenance le 02/07/2019
Etablissement(s) : Bourgogne Franche-Comté
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Environnements, Santé (Dijon ; Besançon ; 2012-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Lipides, Nutrition, Cancer (LNC) (Dijon)
Jury : Président / Présidente : Xavier Coumoul
Examinateurs / Examinatrices : Marie Christine Chagnon, Daniel Vaiman, Ludovic Le corre
Rapporteurs / Rapporteuses : Rémy Slama, Robert Barouki

Résumé

FR  |  
EN

Le bisphénol S (BPS) est un composé utilisé dans la fabrication des plastiques (polyéther sulfone), des résines époxy et des papiers thermiques. L’exposition de l’Homme à cette substance se fait à faibles doses mais de façon chronique et principalement via l’alimentation. Le BPS est un perturbateur endocrinien (PE) impliqué dans des processus de reprotoxicité, de toxicités cardiovasculaire, hépatique et métabolique en lien avec des propriétés obésogènes, le plus souvent suite à des expositions périnatales. Les PEs seraient un des facteurs non négligeables du concept de DOHaD (Developmental Origins of Health and Disease). Au niveau moléculaire, les modifications épigénétiques, telles que les méthylations de l’ADN, sont des mécanismes impliqués dans la DOHaD. Dans un premier temps, l’objectif de ce travail a été de déterminer si l’effet obésogène du BPS induit par une exposition périnatale et chronique à faible dose chez des souris mâles C57BL6/J impactait le transcriptome (puces Clarion®) et le méthylome (Reduced Representation Bisulfite Sequencing : RRBS) hépatiques. Les changements des profils d’expression génique et de méthylation de l’ADN observés peuvent être des vecteurs de l’héritage transgénérationnel. Dans une deuxième partie, une étude visant à déterminer si une exposition uniquement périnatale au BPS à faible dose induit potentiellement un effet obésogène transgénérationnel chez les souris mâles C57BL6/J a été mise en place. Un suivi physiologique des animaux a été réalisé en F1, F2 et F3. Les résultats montrent un effet obésogène multigénérationnel et des altérations transgénérationnelles de la morphologie hépatocytaire. En conclusion, le BPS semble induire des dérégulations au niveau de l’expression des gènes et de leur profil de méthylation et présente des propriétés de perturbateur métabolique multi- et transgénérationnelles.