Formes de développement urbain et dynamique du potentiel esthétique du paysage

par Morgan Bourdenet

Projet de thèse en Géographie et aménagement

Sous la direction de Jean-Christophe Foltete.

Thèses en préparation à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de SEPT - Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps , en partenariat avec Théoriser et Modéliser pour Aménager (laboratoire) et de Paysage et cadre de vie (equipe de recherche) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Elément important du cadre de vie, le paysage est un enjeu pour l'attractivité résidentielle des territoires. Autour des agglomérations urbaines plus spécifiquement, il a été montré que la qualité du paysage s'ajoute aux critères fonciers et d'accès aux commerces et service dans les préférences de localisation résidentielle des ménages (Cavailhès et al., 2009). Cependant, la qualité du paysage n'est pas un caractère pérenne dans les zones soumises à une forte dynamique d'occupation du sol. Ceci est particulièrement vrai sur les bordures urbaines, là où les surfaces bâties s'implantent aux dépens des espaces agricoles ou boisés : le développement progressif des habitations engendre une dynamique des paysages susceptible de modifier la qualité paysagère, alors même que celle-ci contribue à l'attractivité résidentielle. La question est donc de savoir comment les formes urbanistiques jouent sur la dynamique de la qualité paysagère visible depuis les lieux d'habitation. Il s'agit d'étudier la façon dont les paysages évoluent en fonction des options de développement urbain. Face à cette question, plusieurs hypothèses sont avancées : - la politique de renouvellement urbain orientée vers la ville plus compacte affecte peu le paysage des bordures urbaines mais tend à diminuer la qualité paysagère de certaines zones intra-urbaines ; - l'étalement urbain, tel qu'il s'effectue actuellement, occasionne une forte diminution de la qualité paysagère à proximité de la bordure urbaine à mesure que la ville s'étend ; en revanche, ce modèle de ville affecte peu les paysages des zones intra-urbaines. - le modèle de la ville fractale offre un compromis intéressant, en privilégiant un allongement des contacts entre bâti et non bâti, ce que suggère déjà l'étude de Tannier et al. (2012).

  • Titre traduit

    Urban form and landscape esthetic dynamics


  • Résumé

    The landscapes evolve through time and it seem important to understand impacts of urban morphologies on its. The quality of landscape is a factor key to choice the household location, furthermore near urban areas. The goal of my research is to observe the urban development between 1984 and 2010 to evaluate the visual quality of landscape all around the city of Besançon, mainly in urban boundaries, where land use changes very quickly. We can see this phenomenon when urban areas substitute green or agricultural lands, so the landscape knows big changes in few years. The question is to understand which type of urban morphologies impact more or less the visual quality of landscape in specific areas where the changes have been significant through time. These observations and analyses will permit to have a better organization to develop future urban areas with different visions of a good integration of the city or of a district in green areas. We will try to find a model of urban's expansion which have less impact on the landscape visibility.